En mai 2018 est paru un excellent hors-série intitulé Le Guide du bonheur végane. J'espère que vous avez eu la chance d'en trouver un exemplaire! Dans tous les cas, je partage aujourd'hui, avec l'aimable autorisation de l'équipe de L'Atelier Des Nanas, ma contribution au sujet des ados véganes. Il s'agit ici de la version légèrement plus longue que celle qui a été publiée. 

Votre enfant adolescent a récemment pris conscience des problématiques liées au bien-être animal et refuse de consommer des produits animaux ? Dans la famille, vous n’êtes ni végétariens ni véganes, et vous ne savez pas comment réagir ? Voici quelques pistes. Pour aller plus loin, vous trouverez d'autres réponses aux questions les plus fréquentes des parents dans la FAQ de Veggie Kids

 

119988307_o

 

Quel comportement adopter vis-à-vis d’un ou une ado qui refuse soudainement la viande et/ou les produits animaux ?

Dans une famille qui consomme de la viande depuis toujours, cela peut être une source d’inquiétude. Après le choc initial, il est important de réfléchir calmement et de réagir avec bienveillance. Lorsqu’un enfant se distingue du reste de la famille, en particulier lors de l’adolescence, essayez de ne pas interpréter son choix comme un rejet des valeurs familiales, une provocation ou une passade, surtout si votre ado met en avant des arguments éthiques et se soucie des animaux. Ses raisons méritent d’être prises au sérieux et traitées avec respect. Si vous vous faites du souci pour sa vie sociale, à un âge où l’intégration au groupe est importante, assurez-vous qu’il ou elle ait l’occasion de communiquer avec d’autres ados végés ou véganes. Si vous ne connaissez aucune famille végane autour de vous, incitez votre ado à s’inscrire sur un forum comme Génération Végane (forum pour ados vegan). Mais n’oubliez pas que votre attitude d’acceptation et de bienveillance fera toute la différence.

Doit-on consulter un professionnel de santé ?

Il est désormais prouvé qu’une alimentation végane bien équilibrée convient à tous les âges de la vie, y compris à l’adolescence. Si vous êtres vraiment inquiets, des professionnels de santé ouverts au véganisme peuvent vous donner confiance pour vous lancer. Mais ce n’est, à mon avis, pas indispensable.

Quelles ressources utiliser pour adapter ses menus ?

Vous pouvez trouver des informations fiables sur internet, par exemple dans le Guide du végétarien débutant qui propose un menu adapté aux ados page 34 ou sur Vegan pratique, qui donne les portions quotidiennes à consommer dans chaque famille d’aliments ainsi que les aliments végétaux qui contiennent le plus de calcium, fer, protéines, iode… Afin que votre ado consomme assez de calories et de protéines à un âge où les besoins sont grands, mettez quotidiennement au menu, en plus des fruits et légumes, céréales complètes, légumineuses, fruits secs, noix et purées de noix. Familiarisez-vous aussi avec les compléments alimentaires recommandés (mes conseils ici). Veg1 est un complément végane idéal pour toute la famille, y compris les ados. Cette première étape de découverte du véganisme peut vous prendre un peu de temps et vous sembler compliquée, mais vous n’aurez bientôt plus besoin de réfléchir à la composition de vos menus. Les substituts de viande, les yaourts et laits végétaux vous aideront à faire la transition sans passer des heures en cuisine. Peu à peu, essayez des recettes simples, rapides et équilibrées comme j’en propose ici sur mon blog Enfant végé (elles conviennent aussi aux ados !).

Comment faire cohabiter au sein d’un même foyer véganes et non-véganes ?

Si vous êtes fatigués de cuisiner deux menus différents, pourquoi ne pas essayer, au moins de temps en temps, de végétaliser vos plats favoris pour toute la famille, comme un chili, une quiche, des lasagnes ou des burgers ? Les versions véganes de ces plats, à base de légumineuses, tofu et légumes sont tout aussi savoureuses et plus saines. Peut-être vous laisserez-vous convaincre par les (bonnes) raisons de votre ado et déciderez-vous de ne cuisiner plus que végane à la maison… Beaucoup de familles ont abandonné les produits animaux suite à la prise de conscience d’un enfant !