J'inaugure avec cet article une nouvelle rubrique un peu plus personnelle afin de partager avec vous notre quotidien de famille française expatriée à Londres (après 5 ans à Berlin) et débutant l'instruction en famille. Même si cela n'est pas directement lié au véganisme - encore que les familles choisissant le véganisme pour des raisons éthiques de non-violence se tournent volontiers, dans la même logique, vers des formes d'enseignement alternatives et plus respectueuses de l'enfant - je pense que notre expérience intéressera certain(e)s d'entre vous. Dans cette nouvelle catégorie "Notre vie à Londres", j'ai l'intention de publier un petit bilan tous les trimestres et peut-être d'autres réflexions entre temps sur le véganisme ou l'enfance à Londres par exemple. Si cela ne vous intéresse pas, pas d'inquiétude, il y aura toujours les articles habituels sur le véganisme :-)

20160126_103144

 

Pourquoi ce choix de l'instruction en famille (IEF)?

Ma réflexion sur l'instruction en famille a commencé en 2012 lorsque j'ai participé à la création de Pitaya magazine, nous avions consacré une partie du numéro 2 à ce sujet. Le sujet m'avait d'autant plus interpellée que j'ai été professeure dans le secondaire avant d'avoir mes enfants. A ce moment-là, mon grand allait à la Kita (crèche) allemande et a continué jusqu'à notre départ, ce que je ne regrette pas car la Kita allemande est centrée autour du jeu libre et lui a beaucoup apporté. Ayant fait connaissance avec des mamans véganes pratiquant l'IEF, j'ai échangé, j'ai lu des livres (celui-ci, celui-là, et récemment celui-ci), j'ai vu Etre et devenir qui m'a beaucoup impressionnée, et surtout j'ai observé comme mes enfants apprenaient sans aucune contrainte, mus par leur curiosité naturelle et avaient plaisir à le faire. Je n'avais pas envie de risquer, avec l'école, de leur faire perdre cet élan naturel, sans parler du manque de temps pour jouer, de la pression et de la compétition d'autant plus difficiles à subir pour un enfant peu sûr de lui. L'échéance de l'école se rapprochait et j'aurais dû m'y résoudre avec regret, l'IEF étant interdite en Allemagne, quand nous avons dû partir pour Londres fin décembre 2015, ce qui fut l'occasion idéale. En fait, je ne fais pas de plans sur le long terme, notamment à cause de la langue anglaise qu'il leur sera peut-être difficile de bien maîtriser en étant instruits en famille et parce que je ne sais pas où l'on sera dans quelques années. Mais pour commencer, nous avons décidé de garder notre fils de 5 ans et demi à la maison les premiers mois car le choc aurait été grand entre une Kita allemande où les enfants jouent librement toute la journée (l'école et les apprentissages formels ne commencent qu'à 6-7 ans) et l'école anglaise où, à 5 ans, tous les enfants savent lire et écrire. Mais il faut avouer que les conditions pour l'IEF sont idéales à Londres. Ici, aucun contrôle obligatoire, la liberté absolue de faire ce que l'on veut et des tas de groupes et d'activités pour enfants IEF. Des enfants qui s'épanouissent et se passionnent pour tout, et un quotidien certes bien rempli mais sans stress lié aux contraintes horaires et devoirs. Aucune raison d'arrêter, donc :-)

 

Pourquoi tendons-nous vers le unschooling?

Le unschooling, c'est laisser les enfants apprendre ce dont ils ont besoin ou envie, à leur rythme. Le rôle des parents est bien sûr d'accompagner, de proposer des ressources, des supports d'apprentissages, non pas choisis parce qu'ils ont au programme mais seulement parce que l'enfant éprouve un intérêt pour cet apprentissage à ce moment-là. C'est difficile parce que cela demande beaucoup de confiance et de lâcher-prise, et les apprentissages sont moins évidents à "prouver" en cas de contrôle. Mais c'est un plaisir de voir comme les enfants se passionnent et vont loin dans leurs apprentissages lorsqu'ils sont guidés par un intérêt véritable. Ils peuvent passer des semaines sur un sujet, ou en approfondir plusieurs en parallèle comme c'est le cas de mon fils aîné. Personnellement, je tends vers le unschooling parce que si je ne mets pas mes enfants à l'école, ce n'est pas pour reproduire "l'école à la maison" et leur imposer des apprentissages, de toute façon si j'essaie de leur faire apprendre quelque chose qui ne les intéresse pas c'est bien simple, ils refusent^^Notre approche pourra bien sûr varier avec le temps et les besoins.

 

Pour rappel, j'ai deux fils de 3 ans et de presque 6 ans. Parce qu'il le souhaitait et afin d'apprendre l'anglais plus rapidement, le petit va à la nursery 2 jours par semaine, comme le grand était allé à la Kita jusqu'à 5 ans. Je parlerai donc ici principalement des apprentissages du grand, qui aurait l'âge d'être en maternelle grande section en France et en première classe à Londres. Je partage ici une liste non exhaustive de nos activités, regroupées par "matières" comme Marion l'a fait dans sa belle vidéo sur leur CP instruit à la maison, activités aussi diverses que des sorties au musée ou dans la nature, des cours à l'école d'arts et de science pour enfants IEF, des visionnages de vidéos, des activités manuelles ou sportives. Evidemment, ce découpage en matières est arbitraire car une même activité déborde bien souvent sur plusieurs matières mais il me permet de vous présenter les choses de manière plus claire.

 

Sciences (maths, physique, astronomie, chimie, biologie, écologie...):

- Nous adorons le Musée d'histoire naturelle de Londres (un musée très bien conçu, gratuit en plus) où mon fils aîné nourrit sa passion pour les minéraux, les plaques tectoniques et les volcans, les météorites, les origines de la vie et de l'homme... Nous avons même pu discuter avec un chercheur étudiant les émeraudes qui nous a parlé de son travail et fait toucher des émeraudes de grande valeur. Ce qui tombait bien, car mon fils a décidé que chercher des minéraux rares sera son futur métier.

 

20160307_142742   20160325_105051

 Natural history museum

 

- Nous avons assisté à un show pour enfants au planétarium de Greenwich, touché des météorites dans les musées, vu des morceaux de la Lune et de Mars. Impressionnant même pour les adultes!

- Mon fils se rend une fois par semaine au cours de science d'une structure pour enfants IEF où il fait des expériences comme celle du volcan ci-dessous, des cristaux de sucre ou des atomes en pâte à sel; nous essayons de faire des expériences à la maison également (vous trouverez plein d'idées géniales sur Académie nature, le super site de Marion Eberschweiler!).

20160202_114945   20160305_162125

Volcans avec bicarbonate et vinaigre; bille et tomate cerise dans l'eau normale et salée

 

- Nous avons la chance d'habiter à côté d'un parc écologique où nous pouvons oberver la nature, les insectes et les changements de saisons, lire des livres, et aussi participer aux évènements comme le Frog day, la semaine des oeufs, l'observation des insectes... Le quiz sur les grenouilles et celui sur les oeufs nous ont non seulement appris plein de choses passionnantes mais mon fils a même pris son stylo et presque tout rempli tout seul, alors qu'il n'avait presque jamais voulu écrire avant!

20160320_113631   20160320_141449

 

- Nous allons régulièrement nous balader dans des fermes urbaines, il y en a plein dans Londres, pour observer animaux et plantes du potager.

20160331_151848

 

- Nous raffolons des documentaires et vidéos en ligne. Thèmes de ces dernières semaines: planètes, mission ExoMars, Mars et encore Mars, trous noirs, chercheurs de minérauxplantes carnivores, hérissons, amphibiens, cycle de vie de la grenouille, système digestif.

Corps humain et santé: nous avons affiché et commenté la pyramide alimentaire. Cuisiner n'intéresse pas mon fils aîné mais plutôt son petit frère, qui a également réclamé une vidéo sur la digestion (la rigolote dont je vous donne le lien ci-dessus :-)

- Maths: je lui ai proposé quelques fiches de jeux et calculs simples, ou le tableau de 0 à 100 à finir de compléter mais cela ne l'intéresse pas. Les apprentissages se font tout naturellement en comptant l'argent, en jouant avec les barres des 10 ou le boulier, et il a appris les centaines en lisant les numéros des bus ;-)

 20160229_110843

Barres des 10 Montessori

 

Histoire, géographie et techniques:

- Nous avons visité le Transport museum que les enfants ont adoré avec ses trains et bus d'autrefois à aujourd'hui dans lesquels on peut s'asseoir, et le Science museum où l'on a pu voir de vrais satellites et diverses machines.

  20160221_163930   20160103_145417

 

- En jouant avec leurs Legos, mes enfants assimilent ce qu'il ont appris récemment et développent leur imaginaire en construisant navettes spatiales, satellites, bases sur Mars et autres machines ingénieuses.

- Histoire: nous avons commencé un classeur chronologique où nous ajouterons des fiches au fur et à mesure de nos découvertes d'époques (3 premières fiches: naissance de la terre, dinosaures et premiers hommes). Le musée d'histoire naturelle est notre principale source d'informations pour l'instant.

- Géographie: nos déménagements ont permis à nos enfants de connaître quelques pays européens. Nous avons un globe gonflable sur lequel mon grand a déjà identifié les continents et les océans. Des livres comme Le loup qui voulait faire le tour du monde ainsi que Der kleine Drache Kokosnuss reist um die Welt leur permettent de découvrir différents pays à travers des fictions. Nous aimons aussi les livres photos de la série "Le tour du monde" de Milan qui nous font entrevoir la vie de familles à travers le monde entier.

 

Français et langues étrangères :

-Français: mon fils aîné sait lire depuis février. Dès 3 ans, il était très intéressé par les lettres et j'avais commencé les jeux recommandés dans Lire à 3 ans, c'est tout naturel mais on avait fini par arrêter, l'intérêt étant retombé. En août dernier, à sa demande nous avons commencé, 5 minutes par jour maximum et même pas tous les jours, la Méthode de lecture syllabique de Hatier (je la recommande) mais il s'en est lassé et a fini par apprendre plus ou moins seul en lisant de petits livres. Il a aussi aimé les jeux en ligne sur site internet de la méthode et lit désormais de petits livres comme Ne pleure plus, Petit Roux; Nage, petit phoque ainsi que Pomme d’Api. Il vient d'apprendre l'ordre alphabétique grâce à un poster et la chanson de l'alphabet, et la liste des voyelles. Il n'est pour l'instant pas intéressé par l'écriture et les cahiers d'écriture que je lui ai achetés, et n'écrit que lorsqu'il en a besoin (message sur un dessin, quiz passionnant...). Il a un petit classeur où il range des documents et des fiches sur des sujets que nous avons approfondis (grenouilles et hérissons) ainsi qu'un classeur chronologique: pour l'instant c'est moi qui écris mais j'espère qu'il prendra l'habitude et le fera lui-même plus tard. Quant à son petit frère, il n'est pas encore intéressé du tout par les lettres.

20160320_084302   IMG_3247

- Anglais: comme on habite à Londres, on entend de l'anglais lors de chaque sortie mais cela ne suffit pas, car nous ne parlons que français à la maison. On complète donc avec des dessins animés (notamment Peppa Pig, parfait pour commencer) et comptines youtube, des livres anglais empruntés à la bibliothèque, et une babysitter (jeune fille de 16 ans elle-même instruite en famille!) qui vient une fois par semaine. Et comme mon fils essayait de lire l'anglais comme le français, nous avons une tutrice qui lui apprend à lire une heure par semaine avec les livres que vous pouvez voir ci-dessus. Il a l'air d'apprendre assez vite car il aime. J'espère que cela lui permettra de pouvoir parler assez bien pour se faire des amis et continuer à progresser. La langue anglaise est mon seul vrai souci dans notre choix. Pour le petit frère qui ira à la nursery jusqu'à 4 ans, cela devrait être plus facile.

- Allemand: ayant grandi en Allemagne, mon aîné est parfaitement bilingue en allemand et j'essaie d'entretenir cela avec ses livres, histoires audio et DVD allemands et en parlant avec les familles allemandes qu'on rencontre. Quant à son petit frère, ayant quitté l'Allemagne avant ses 3 ans, il n'avait pas encore de solides bases et semble en avoir déjà oublié une grande partie. Il mélange avec l'anglais qu'il apprend à la nursery et je me demande si pour lui il ne vaudrait pas mieux éviter tout contact avec l'allemand. Vos avis sont les bienvenus!

 - Parlant déjà deux langues et demie :-D mon fils s'intéresse aux autres langues et me pose beaucoup de questions sur l'origine des mots: il a ainsi découvert l'existence du latin, du grec (j'apprends le grec moderne), de l'étymologie, ainsi que des dictionnaires de langue française et étymologique. Comme j'ai une formation de Lettres, j'adore lui parler de tout cela. Il a également passé une matinée à recopier des caractères chinois à partir d'un journal rapporté par sa mamie et d'un cahier d'apprentisssage du chinois qui traînait sur une étagère.

 

Arts et musique:

- Mon grand a commencé le piano dans la même structure pour enfants IEF où il fait science, gym et arts.

- Pour l'instant nous nous sommes concentrés sur l'art moderne, plus parlant pour les enfants, et nous avons visité la Tate Modern où nous avons vu des tableaux de Picasso, parfait prolongement à un spectacle que nous avions vu sur le thème de Picasso.

- Nous avons la chance de connaître l'artiste Thierry Noir (nos enfants étaient dans la même Kita à Berlin) et nous pouvons ainsi régulièrement visiter son atelier et sa galerie londoniens. Les enfants - et les parents - adorent voir l'artiste au travail et déambuler parmi les couleurs joyeuses de ses toiles.

20160228_172637   20160228_170311

 

- Nous avons vu deux pièces de théâtre pour enfants et assisté à un concert de piano.

- Mes garçons font aussi du dessin, de la peinture et d'autres activités manuelles à la maison et dans la structure pour enfants IEF que nous fréquentons chaque semaine. Mon grand vient de faire par exemple une maison pour ses hérissons en peluche dans une boîte de chaussures, après avoir vu un vrai hérisson dans une ferme puis un documentaire sur les hérissons.

20160302_124222   20160218_115312

 

Activité physique:

Si mes enfants n'ont pas de passion pour un sport en particulier, l'activité physique ne manque pas: trottinette, draisienne ou vélo, piscine, balades en forêt, aires de jeux, yoga pour enfants (j'ai fait une formation à Berlin). Mon aîné participe aussi à un cours de gym une fois par semaine. Ils ont un grand besoin de jeux en plein air et rien ne les amuse plus que des bâtons et des cabanes, c'est pourquoi nous passons au moins une journée par semaine en forêt.

20160315_093130   20160316_145113 

20160330_104035   20160401_171447

Yoga pour enfants, jeu libre en forêt et à l'aire de jeux

 

Et surtout beaucoup, beaucoup de jeu libre, à la maison ou à l'extérieur. A ce propos, les jeux et jouets préférés du moment sont:

- 3 ans: sable, bâtons, trains Brio, Duplos, Play-Doh, puzzles, jeu "Premier verger" et "Tiere füttern" (équivalent de "Qui mange quoi?")

- 5 ans: sable, bâtons, Legos, cahiers d'autocollants (minéraux, Peppa Pig), dessins et découpages libres, peluches, et lire.

20160327_124942

 

Voilà pour cette première édition!

Pour celles et ceux que ça intéresse, vous pouvez nous suivre sur Instagram (sophiesovegan) pour un aperçu en images de notre quotidien. Merci de m'avoir lue, et n'hésitez pas à réagir à cet article!