Bonne nouvelle pour les parents végés et vegans ayant besoin d'un lait infantile! La Mandorle, le spécialiste du lait d'amandes, vient de créer Bébé Mandorle, un lait infantile 100% végétal et bio. Il existe en version 1er âge (0-6 mois) et 2e âge (dès 6 mois).

 BB1_web BB2_web

Sans gluten, sans lait, sans lactose, sans soja et sans huile de palme, Bébé Mandorle est formulé à base d'hydrolysat de protéines de riz (complété en acides aminés) et d'huiles d’amande, de colza et de coco. Il est fabriqué en France à partir d'ingrédients bio de haute qualité et selon un procédé qui préserve les nutriments. Comme les autres laits infantiles, Bébé Mandorle contient bien sûr en quantités optimales tous les minéraux et vitamines (y compris D et B12) nécessaires au bébé. Pour les vegans qui se poseraient la question du type de vitamine D, il s'agit désormais [en 2017] de vitamine D3 issue de lichen d’Islande, donc végétale.

 

Ce lait constitue donc une excellente alternative bio à Modilac Expert riz, le lait infantile végétal disponible en pharmacie. En bio, les parents ont désormais le choix entre Prémiriz et Bébé Mandorle, deux laits infantiles 100% végétaux et répondant aux critères stricts des "préparations pour nourrissons" (pour le 1er âge) et des "préparations de suite" (pour le 2e âge). Si vous vous posez des questions sur les laits végétaux / les laits infantiles végétaux, je vous renvoie à mon article "Peut-on donner des laits végétaux aux bébés?" ainsi qu'à "Les laits infantiles végétaux: pourquoi, comment, et lequel choisir?"

 

Seul bémol, en rapport avec la qualité... le prix très élevé.

Où le trouver? En attendant qu'il soit disponible en magasins bio (d'ici 1 à 2 mois), vous pouvez le commander dans la boutique en ligne de la Mandorle ou par exemple chez "Graine de bonne santé".

 

Astuce: Bébé Mandorle n'étant pas enrichi en EPA-DHA (comme de nombreux laits infantiles et notamment les autres laits infantiles végétaux), il est recommandé de donner à votre bébé des suppléments d'omega 3 à longue chaîne car la conversion de l’ALA en EPA-DHA est limitée pendant la petite enfance.