Comme mon baby a déjà 6 mois, on a commencé la diversification, version classique avec fruits et légumes mixés comme pour mon aîné car on se sent bien avec ce choix (vous trouverez ici les étapes de sa diversification, je fais un peu différemment cette fois-ci). Panais, carottes, courgettes, potimarron, brocolis, pomme, poire, avocat… à l’exception d’artichaut et petits pois, tout est dévoré avec appétit. Sans oublier la bouillie !

IMG_5497

Une chose que j’aime bien pour les bébés, en Allemagne, c’est la bouillie (Getreidebrei). En France, on n'en donne pas tellement aux bébés. On commence par des petits pots de légumes ou de fruits mixés, puis des laitages, qui ont une consistance de bouillie… Mais les céréales restent surtout connues sous le nom de « farine » et sont associées à l’idée d’inciter bébé à faire ses nuits en alourdissant le contenu de son biberon. Ainsi, en France, jamais mon pédiatre ne m’a conseillé de donner des céréales au début de la diversification alimentaire, et quand je lui en ai parlé, il m’a dit qu’il fallait éviter car cela… faisait grossir ! Cette réponse m’a déjà parue bizarre dans la mesure où mon bébé n’était pas gros. Et puis, je ne parle pas de céréales infantiles enrichies et aromatisées à ajouter au biberon, mais de la simple bouillie nature (tout petits flocons) d’avoine, de riz, de millet ou d’épeautre, sans sucre ajouté, préparée dans un bol avec du lait ou de l’eau et éventuellement quelques cuillères de compote de fruits.

En Allemagne, la bouillie est, après les légumes, la deuxième étape de la diversification alimentaire. D’abord, on conseille d’introduire les légumes (et éventuellement la viande) à midi, puis une bouillie au lait (Milchbrei) le soir, et enfin une bouillie avec de la purée de fruits (Obst-Getreidebrei) l’après-midi.

Digeste, assez neutre pour ne pas être détestée des bébés et pour adoucir le goût prononcé de certains aliments qu’on peut lui ajouter, la bouillie se prête à toutes sortes de préparations et de variations. On peut faire varier sa consistance : très diluée, voire ajoutée au biberon, ou plus épaisse, à manger à la cuillère comme un yaourt. Ainsi, elle convient dès la diversification et jusqu’à très tard : j’en ai préparé à mon aîné jusqu’à plus de 2 ans, pour remplacer de temps en temps un yaourt ou une compote (en la faisant bien épaisse, voir recette ci-dessous).

La bouillie de céréales a de multiples avantages : elle rassasie, fait découvrir en douceur le goût des céréales, apporte des protéines, du fer, des vitamines du groupe B… Ce qui en fait un aliment particulièrement recommandé pour les petits végés : la bouillie d’avoine ou de millet est d’ailleurs citée dans des brochures distribuées chez les pédiatres allemands comme utile pour couvrir les besoins en fer des bébés végétariens. Particulièrement les premiers mois en attendant de pouvoir donner des légumineuses. Elle peut même s’avérer très pratique en cuisine, pour épaissir une soupe ou une sauce trop liquide (pour toute la famille) et ce, sans faire de grumeaux ni changer le goût !

cereales-vanille

Où la trouver ?

En Allemagne, on trouve dans tous les rayons bébés des drogueries, ainsi que dans les magasins bio, un grand choix de bouillies de différentes céréales (avec ou sans lait en poudre ajouté), et aussi des mélanges de céréales. Puis dès un an des müsli pour bébés (mélange de flocons et de fruits hachés finement).

En France, vous trouverez des flocons pour bouillies nature principalement en magasins bio et sur internet : la marque Holle en propose à base de riz, de millet, d’épeautre, de flocons d’avoine…. Commencer par des céréales sans gluten (riz ou millet par exemple). Il existe aussi les céréales Babybio riz et quinoa goût vanille, chocolat, 3 fruits ou légumes.

 

Idée recette : dans un bol, mélanger moitié eau, moitié lait végétal (ou infantile) tiédi + quelques cuillères de flocons pour bouillie jusqu’à obtenir une consistance bien épaisse + quelques cuillères de compote + une cuillère à café de purée d’amandes ou d’huile de colza pour les bons acides gras. Astuce : pensez toujours à servir la bouille de millet ou d’avoine, riche en fer, avec un aliment contenant de la vitamine C, pour une meilleure absorption du fer.