IMG_5566Les parents végés, en tout cas ceux que je connais, ont tendance à être des passionnés de cuisine et de nutrition (et de vrais gourmands, aussi). Rien d'étonnant à ce qu'ils tentent alors d'éveiller chez leurs enfants le goût pour la cuisine et les aliments! Comme on est obligés d'élaborer presque tous les plats nous-mêmes, cela donne plein d'occasions pour faire participer les enfants à la préparation du repas. Aller au magasin ou au marché, éplucher, couper les légumes, les mettre dans la casserole ou au four, les mixer, les râper, observer comment ils changent... Et on mange plus volontiers les plats qu'on a aidé à préparer!

En plus, voir les parents choisir avec soin des aliments et passer du temps en cuisine à préparer de bons petits plats (même simples, je suis une fan des recettes rapides), ça éveille la curiosité des petits végés. Et leur goût pour la nourriture, j'en suis certaine. Je trouve que pour un enfant de 2 ans, mon fils connaît, et apprécie, un grand nombre de légumes, qu'il nomme sans se tromper: potiron, panais, carotte, betterave, courgette, concombre, aubergine, tomate, poireau, patate douce, avocat, chou-fleur, brocoli, haricots, sans parler des fruits et des légumineuses...

Et puis, très tôt, les enfants ont envie d'imiter papa et maman... Et ça tombe bien car je rêvais d'offrir à mon fils une belle cuisine à sa taille! C'est chose faite avec cette jolie cuisine en bois, qui comprend un four, des rangements, des plaques, un évier, et aussi plein d'accessoires en bois, dont une carotte et des tranches de pain à scratchs, qui se "coupent" au couteau. J'ai complété avec les paniers de fruits et légumes Ikea en peluche, que je trouve bien faits. On peut aussi trouver en magasin de jouets (en tout cas ici en Allemagne) des tas d'aliments en bois ou en tissu. Mon fils y joue vraiment beaucoup et adore surtout nous préparer des pâtes et des haricots rouges car rien n'amuse plus que des vrais aliments. Tout récemment je lui ai même coupé un morceau d'éponge pour qu'il puisse faire sa vaisselle comme nous. Je dois dire aussi qu'installée dans la cuisine, juste à côté de la vraie, c'est idéal pour occuper un enfant pendant qu'on cuisine ou fait la vaisselle!

Ici à Berlin, presque tous les enfants vegans que je connais, tous des garçons, ont une cuisine comme celle-ci. Pourtant, même si cuisiner n'est plus aujourd'hui réservé aux femmes (les meilleurs chefs ne sont-ils d'ailleurs pas des hommes?), il y a encore des parents qui hésiteraient à offrir une cuisine à un garçon. Je trouve cela assez incroyable! Mais il faut dire que dans les grands magasins de jouets, les cuisines sont rangées dans les jouets de fille, à côté des balais et aspirateurs, et bien souvent dans les tons roses... Personnellement, je suis révoltée par cette classification des jouets selon des rôles et des tâches présupposés. Depuis tout petit, j'ai essayé d'offrir à mon fils des jouets aussi bien "de fille" que "de garçon" afin qu'il choisisse selon ses goûts. Même s'il se passionne surtout pour les voitures et les trains, il a ainsi une poupée avec son biberon, un doudou rose... Il aime balayer et je lui ai acheté une (vraie) pelle et balayette. De même, s'il veut une poussette pour ses peluches, j'essaierai d'en trouver une qui ne soit pas rose fluo (parce que c'est moche!). Son papa fait bien le ménage, la cuisine, donne le biberon et pousse la poussette, alors pourquoi pas lui? Petit constat pour finir: la plupart des petits garçons vegans de mon entourage, y compris mon fils, ont les cheveux plutôt longs, ce qui n'est pas le cas des omnivores. Les parents végés seraient-ils davantage libérés des normes et des clichés?

Et vous, constatez-vous aussi que vos enfants sont particulièrement intéressés par les aliments et la préparation des repas? Pensez-vous qu'il y a des "jouets de fille" et des "jouets de garçon", ou cette distinction vous est-elle égale, et vous faites selon les goûts de vos enfants?