DSCN0018

Notre vie à Berlin, telle que je la décris, a l’air assez idyllique : crèche végétarienne où les enfants peuvent manger vegan, supermarché et nombreux restos vegans, repas végétaliens en collectivité, corps médical pas hostile au végétalisme, pique-niques mensuels entre familles veganes, sans parler des nombreux autres atouts de cette ville incroyable… Avant que vous décidiez tous d’émigrer ici, quelques précisions s’imposent tout de même au sujet des pédiatres (tout du moins l’expérience que j’en ai, limitée à deux grandes villes où le véganisme est sans doute mieux connu et accepté que dans des petites villes, mais je ne prétends pas généraliser).

En France jusqu'aux 8 mois de mon fils, on est allés chez le médecin généraliste qui se contentait de dire "vous n’aurez pas mon accord" (pour le végétarisme, même pas évoqué notre végétalisme ni Modilac riz^^) et de noter sur le carnet "pas encore introduit viande et laitages solides". Je me demande combien de pages il aurait remplies ainsi…

Ensuite en Allemagne, à Francfort puis à Berlin, on a d'abord vu plusieurs pédiatres une seule fois (cause: 2 déménagements en 4 mois) sans avoir l'occasion d'aborder le sujet. La première qui a suivi mon fils un an, de 1 à 2 ans, n'a jamais demandé ce qu'il mangeait (ni rien d'autre d'ailleurs…) et quand elle l'a su un jour, elle nous a reproché mollement cette alimentation mais s'est laissé clouer le bec en 2 minutes. Bref, elle n'y connaissait rien.

A l’hôpital, où mon fils a fait 2 courts séjours à cause d’une angine persistante et d’une apparente déshydratation, soupçons inévitables, prise de sang parfaite, sauf le fer trop bas qui s’est révélé par la suite n’être qu’une fausse alerte. Un interne nous a juste demandé qu’on leur fournisse un aperçu des menus sur quelques jours auquel il n’a même pas donné suite. Sinon on nous a laissés en paix pour le reste (repas vegans, pas de « morale » mais une vraie discussion où j’ai montré que je m’y connaissais, sûrement plus qu'eux d'ailleurs…).

Quant à la nouvelle pédiatre, qui n'est pas hostile au véganisme, elle m'a juste dit de bien faire attention, est d'accord pour une prise de sang de contrôle une fois par an (ferritine, zinc, calcium, protéines, B12, liste que j'ai suggérée moi-même), mais ça s'arrête là. Je ne sais pas si elle serait à même de me conseiller précisément pour les vitamines, l'alimentation vegane, en fait ça m'étonnerait. Jusqu’ici nos pédiatres se sont contentées de lui prescrire de la vitamine D et du fluor (facultatif) comme à tous les autres et comme en France.

D’ailleurs, la question fait débat : faut-il supplémenter les petits vegans, en plus des vitamines D et B12 ? Et la B12, à partir de quand ? Sans trop savoir, je lui en ai donné à partir d’un an environ, lorsqu’il a bu moins de lait 2e âge qui jusque-là lui en apportait assez. Quant au fer, mon fils a dû en prendre 3 mois suite à une carence présumée (résultant d'une fausse interprétation ou d'une malveillance, du genre il sera forcément carencé, je ne sais pas). Mais il est dangereux de prescrire du fer sans carence avérée et les vegans n'en ont pas besoin en prévention, une alimentation riche en fer et un lait de croissance (ou l’allaitement) doivent combler les besoins. Par contre vous savez peut-être qu'il est conseillé de donner des suppléments d’oméga 3 (EPA-DHA), par précaution, même si l’huile de colza apporte déjà des oméga 3 (ALA) qui pourraient apparemment suffire. Je n’ai commencé à lui donner une gélule d'Opti 3 de temps en temps qu’à partir de 2 ans (je ne savais pas avant et je lui donnais de toute façon de l’huile de colza quotidiennement). Il existe aussi les capsules de V-Pure, les deux produits étant vegans. Pour l’iode enfin, veiller à un apport régulier grâce à de petites quantités d’algues. Le reste... je ne sais pas, mais je ne crois pas que des compléments soient nécessaires tant que le bilan sanguin est parfait et surtout tant que l'enfant boit encore un peu de lait de croissance ou de lait maternel. Mais comme je suis assez "prendre des compléments en prévention de temps en temps" pour moi, peut-être changerai-je d'avis pour mon fils, à condition de trouver des compléments vegans pour enfants.

Quant aux vaccins, la plupart des pédiatres allemands appliquent quasiment le même calendrier qu’en France. J'avoue (et je le regrette) ne pas m'être assez informée là-dessus, ne pas avoir bien cherché ni trouvé de source d'info qui me paraisse neutre en fait, du coup je l'ai fait vacciner normalement, car j'aurais été plus angoissée encore qu'il ne le soit pas.

Donc sur le sujet des pédiatres, pour résumer je dirais qu'ici on nous fiche la paix, ce qui est déjà hautement appréciable, mais on ne nous aide pas non plus. Certes, en cherchant bien je pourrais peut-être trouver quelqu’un de plus renseigné sur le végétalisme, mais pour l’instant je n’en ai pas plus besoin que ça. Grâce à internet et, si on veut des conseils précis sur l’alimentation, aux diététiciennes favorables au végétarisme/végétalisme et spécialisées en nutrition de l'enfant (comme Christelle Piatti), on se débrouille très bien sans le pédiatre heureusement!

Et vous, avez-vous parlé de votre alimentation au pédiatre ou comptez-vous en parler ? Si oui, comment a-t-il réagi ? Quelle est votre opinion sur la supplémentation des bébés et enfants végétaliens ? Connaissez-vous et donnez-vous des compléments vegans pour enfants ? Et que pensez-vous des vaccins ?