Enfants et bébés végétariens, végétaliens et véganes

15 septembre 2016

Tarte savoureuse au potiron

Un potiron d'au moins 3 kilos a pris l'Eurostar fin août dans notre valise... Ramassé chez les cousins en France, il a émigré à Londres où il n'a pas survécu longtemps, englouti sous forme de soupe et de tarte par des enfants véganes.

 

IMG_20160826_091140726

 

Mes enfants ayant mangé un quart de tarte chacun, je suppose que la recette est assez bonne pour être partagée.

Je l'ai faite une fois avec des lentilles corail - pour le fer et les protéines - et une fois sans, les deux versions étaient délicieuses.

Mon 3 ans a adoré m'aider à faire la pâte et à jeter les morceaux de potiron dans le blender. Et surtout appuyer sur le blender pour faire du bruit :-D

 

IMG_7209

 

IMG_7219

 

La recette de la tarte

Ingrédients:

- Une pâte à tarte (feuilletée ou maison: 200g de farine, une pincée de sel, 50 g d'huile et juste ce qu'il faut d'eau)

- Un gros morceau de potiron cuit au four (700 g cuit)

- 1/2 brique de crème soja ou un verre de lait végétal

- 1 càc de moutarde

- Lentilles corail (facultatif, 150 g une fois cuites)

- 1 càs de fécule de maïs (2 si vous utilisez du lait à la place de la crème)

- Sel, poivre, et herbes ou épices (ici, ciboulette et romarin, mais muscade irait tout aussi bien)

 

Préparation:

Epluchez et découpez le potiron en petits dés, et le cuire au four jusqu'à ce qu'il soit fondant (à l'eau fonctionne aussi). Pendant ce temps, faites cuire les lentilles corail et égouttez-les.

Préparer la pâte. Mixer le potiron cuit avec les lentilles, le lait ou la crème, et l'assaisonnement. Ajouter la fécule de maïs.

Etaler la purée de potiron sur la pâte et faites cuire à four préchauffé à 180° environ 30 minutes.

 

IMG_7213

Maintenant on attend Halloween de pied ferme pour s'amuser encore avec des potirons ;-)

 


08 septembre 2016

Les oeufs des poules du jardin

Elever son bébé végane peut sembler contraignant sur le moment: recherche de lait infantile végétal quand cela est nécessaire, de premiers chaussons sans cuir, souci d'offrir une diversication alimentaire équilibrée sans pouvoir compter sur le corps médical ni sur le soutien des proches... Pourtant, avec le recul de quelques années déjà, je me rends compte à quel point on a le contrôle de tout pendant ces premières années. Les choses sont claires. Dès que l'on a trouvé les bonnes sources d'informations et surtout la confiance en soi, rien de plus facile que de préparer de bons petits plats véganes et d'être en acord avec ses valeurs. D'autres difficultés matérielles peuvent apparaitre avec les repas chez la nounou ou à la crèche, auxquelles les familles véganes trouvent généralement des solutions astucieuses.

Cependant, la vraie difficulté, je trouve, arrive quand les enfants sont en âge de parler et d'avoir leurs désirs propres: c'est celle du "pourquoi", lorsqu'il s'agit d'expliquer, ainsi que de décider en notre âme et conscience où se trouve notre zone de tolérance aux écarts. Mes enfants ont très vite compris, avant deux ans il me semble, qu'on ne mangeait pas les animaux pour ne pas "leur faire bobo" et cela est absolument logique pour eux. La raison pour laquelle on évite le lait est facilement compréhensible également (les oeufs un peu moins, avec l'histoire des poussins). Le plus difficile pour eux, c'est de comprendre pourquoi les autres, la famille, les amis, mangent ces mêmes animaux et ne sont pas pour autant "méchants". Chacun trouvera son explication: ils ne savent pas, ils ont l'habitude de faire ainsi... De même, chacun placera sa limite de tolérance envers les écarts où il le veut, de "jamais" à "manger végétalien à la maison et végétarien à l'éxtérieur". Pour nous, c'est végane tout le temps sauf très rare exception (en déplacement ou dans une situation de trop forte tentation pour les enfants où je n'avais rien prévu d'alternatif). Si nous sommes véganes par choix éthique, politique, et non par désir d'une alimentation "pure" ou "parfaite", j'estime qu'une exception dans une situation précise ne remet pas en question nos valeurs profondes.

 

IMG_20160829_152827768_HDR

 

Mais dernièrement, je me suis trouvée confrontée à une situation à laquelle je ne m'étais pas spécialement préparée: les oeufs des poules du jardin des cousins. Lors d'un long weekend en compagnie de leurs cousins en France, l'une des choses les plus passionnantes pour mes garçons, qui aiment les animaux, fut d'aller nourrir les poules et ramasser les oeufs. Je remarquais bien qu'ils étaient comme partagés entre la joie innocente de tenir un oeuf dans leurs mains (mon grand l'embrassait même de joie tant il le trouvait parfait!) et une sorte de gêne de se dire "ce n'est pas bien de faire ça, puisqu'on n'en mange pas".

On aurait pu en rester là et les mettre simplement au frigo sans plus en parler, mais j'ai senti que les enfants avaient besoin d'autres explications. Leurs cousins se demandaient aussi pourquoi on n'en mangerait pas. J'ai donc expliqué qu'on refusait les oeufs des poules élevées en cages dans des conditions atroces, sans place pour bouger ni terre à picorer... Et cela, les enfants le comprennent très bien! Le livre Ne nous mangez pas! est d'ailleurs d'un grand secours pour introduire la situation aux enfants sans image trop choquante. Mais du coup, je ne voyais plus de raison de leur refuser les crêpes ou la brioche que ma belle-soeur allait préparer pour le lendemain. J'aurais pu faire des crêpes sans oeufs mais quand j'ai vu l'émerveillement dans le regard de mes enfants: "on va les manger?" je n'avais tout simplement aucune raison de refuser: ces oeufs étaient là, ils viennent de poules en liberté dans un grand espace, on attend qu'elles se soient désintéressées de leurs oeufs avant de les ramasser... J'ai donc donné mon accord. Personnellement, le goût de l'oeuf me déplait tant que je n'ai fait que goûter une bouchée. Mais mes enfants ont été ravis de déguster crêpes et brioche faites avec les oeufs des poules des cousins. Pas de crainte d'un possible brouillage des valeurs puisqu'ils comprennent parfaitement le fait qu'on évite les oeufs de toute autre provenance.

Qu'on ne me comprenne pas mal: il ne s'agit en aucun cas de spécisme (le plaisir ou le bien-être de mes enfants qui passerait pour moi avant la considération des intérêts des autres animaux); puisque nous sommes véganes pour les animaux, et que je le clame haut et fort, il m'a finalement semblé plus cohérent, dans cette situation, de laisser mes enfants manger ces oeufs de poules ayant une existence en conformité avec leurs besoins et auxquelles on ne fait aucun mal. Le message est clair, l'éthique au premier plan. Manger ces oeufs ne renforce pas l'industrie monstrueuse (bio y compris) exploitant les animaux, une des principales raisons pour lesquelles nous sommes véganes. Evidemment, je risque de choquer certains véganes et j'ai bien conscience que chacun peut avoir un point de vue différent sur le sujet des poules de jardin, un thème sur lequel même Veg Faq ne tranche pas. Personnellement, je me sens au clair avec moi-même en ayant agi ainsi. Mais je ne sais pas si je consommerais régulièrement les oeufs de mes poules, si j'en avais dans mon jardin...

Et vous, comment auriez-vous réagi et quel est votre point de vue sur cette question?

 

Posté par sophieso à 10:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juillet 2016

Tartelettes fraise rhubarbe châtaigne

Depuis qu'on reçoit un panier bio chaque semaine, ce qui fait pousser des cris de joie à mes garçons quand on le trouve sur le pas de la porte, on est obligés de tester de nouveaux légumes. Et par exemple, la rhubarbe que je n'avais jamais cuisinée. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'en avais jamais acheté. J'ai donc commencé par tester les petits pots de crème amande et rhubarbe de Vegan de Marie Laforêt (miam!) avant d'inventer de petites tartelettes qui ont également plu à toute la famille. La pâte à la châtaigne se marie très bien avec le goût acidulé des fraises et de la rhubarbe. A tester avec les dernières fraises et rhubarbes de la saison ;-)

 

IMG_20160626_103703

 

Pour 6 tartelettes:

Pâte:

- 100 g de farine d'épeautre ou de blé

- 100g de farine de châtaigne

- 50 g d'huile de tournesol

- Une pincée de sel

- Juste assez d'eau pour que la pâte s'étale facilement

Mélanger les ingédients, former une boule de pâte, l'étaler et découper 6 ronds de la taille de vos moules à tartelettes. Déposer la pâte dans les moules.

 

Garniture:

- 3 ou 4 tiges de rhubarbe

- Une poignée de fraises (3 grosses fraises)

- 3 bonnes cuillères à soupe de confiture de fraises ou de framboises

- Une pincée de cannelle ou de vanille

- Sucre ou sirop d'agave selon votre goût

Couper la rhubarbe et la faire cuire dans un tout petit fond d'eau jusqu'à ce qu'elle forme une compote. Sucrer légèrement (on y ajoutera encore la confiture). Transférer dans un blender avec les autres ingrédients et mixer. Verser le mélange sur les fonds de tartelettes et décorer de bandes de pâte s'il y en a en trop. Cuire environ 20 minutes au four préchauffé à 180°. 

 

Bonne dégustation, bon été et à très vite!

 

Posté par sophieso à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 juillet 2016

Activités et apprentissages libres #2

Déjà l'été! Et au moment où je commence cet article, voilà exactement 6 mois que nous habitons à Londres. Nous avons trouvé nos repères et sommes satisfaits de notre quartier et de nos activités. La vie quotidienne se passe bien, et j'ai même donné un Workshop de yoga pour enfants à l'école allemande du samedi, où j'enseignerai le yoga pour enfants les samedis dès la rentrée de septembre. Une façon de garder un lien avec notre précédent pays :-)

 

A propos de véganisme à Londres, j'ai découvert le groupe Facebook London vegan mums et nous avons testé quelques restaurants, le fameux Mildred's avec ses burgers inégalables et dernièrement le Gallery café à Bethnal Green où j'ai eu le plaisir de faire la connaissance d'Anouchka de Biobeaubon, puisqu'elle habite elle aussi à Londres.

IMG_20160625_131718

IMG_20160416_170835

 

Alors qu'un contrôle renforcé des formes d'instruction alternatives est en train de se mettre en place en France qui obligera les familles à suivre les programmes de l'Education Nationale et les enfants à se soumettre à des tests écrits ou oraux (pensez à signer la pétition ici!), nous continuons à profiter de notre liberté à Londres, on ne sait pour combien de temps encore, étant donnés les évènements actuels au Royaume-Uni qui nous font hésiter à rester.

En attendant, on avance dans nos apprentissages en famille. Tout se passant très bien, nous n'avons pas prévu d'inscrire notre fils de 6 ans à l'école en septembre, nous allons donc continuer ainsi. Tout comme je l'avais fait dans mon précédent article où vous trouverez en plus les les raisons de notre choix, je vous parlerai aujourd'hui des activités et apprentissages libres de mon fils de 6 ans pour ce trimestre d'avril à juin. Pour rappel, il aurait l'âge d'être en fin de maternelle grande section en France et en fin de première classe à Londres. Je partage ici une liste non exhaustive de nos activités, regroupées par "matières". Evidemment, ce découpage en matières est arbitraire car une même activité déborde bien souvent sur plusieurs matières mais il me permet de vous présenter les choses de manière plus claire. Ma liste est très détaillée, pour vous mais avant tout pour moi, car elle me sert de trace écrite en français pour les apprentissages réalisés (je ne la fais qu'en anglais sinon, au cas où on aurait tout de même une inspection ce qui est peu probable). C'est la seule raison pour laquelle je note tout en détail, n'y voyez aucune autre intention. Ne prenez que ce qui vous intéresse!

 

20160511_080641

 

Je tiens cependant à préciser une chose importante: je ne voudrais pas que la liste d'apprentissages qui suit semble décourageante à certains parents qui voudraient se lancer, ou que vous ayez l'impression que chez nous, tout se passe de manière parfaite tous les jours. Je précise, on ne sait jamais ;-) Certains jours, nous nous ennuyons, nous avons l'impression de ne rien "apprendre", les enfants ou moi sommes de mauvaise humeur ou très fatigués, ou nous nous sentons seuls malgré la profusion de groupes, n'ayant pas encore vraiment d'amis ici, ou même je doute de la pertinence de notre choix et d'être capable de continuer, notamment à cause de l'aspect social qui est délicat quand on a un enfant introverti. Et d'autres jours, la plupart heureusement, on s'amuse, on découvre et on passe de belles et riches journées. Il y a des hauts et des bas, le tout est de garder confiance en soi et en ses enfants. 

Quant à la quantité d'apprentissages, j'avoue que même si j'ai l'impression d'en faire beaucoup moins que la plupart des familles pratiquant l'IEF, cette liste peut paraître énorme mais elle représente la somme des petites découvertes sur 3 mois, qui se passent généralement toutes seules au cours de balades, jeux ou visites. On passe très peu de temps assis à un bureau. J'ai un fils extrêmement curieux, intéressé par tout ce qu'il voit et entend, qui cherche à tout comprendre et en particulier ce qui concerne la science, la physique et le monde animal. Il pose beaucoup de questions et apprend de nombreuses choses par lui-même (lire les chiffres par exemple) si bien que je n'ai absolument pas besoin de chercher des idées de nouveaux apprentissages ou de fabriquer un "programme". Pas de manuel scolaire pour l'instant, et si je jette un oeil sur les programmes (français ou anglais), c'est juste par curiosité. On suit ses intérêts, ses besoins, ses envies. Pour les additions avec retenues qu'il vient d'apprendre par exemple, il a voulu que je lui explique car il en avait vu dans un jeu en ligne. Le soir de cette découverte, il a même troqué son histoire du soir contre une série supplémentaire d'additions avec retenues! Un exemple des bonheurs du unschooling :-) Et le lendemain, l'excitation de la nouveauté étant retombée, il s'intéressait à autre chose.

Les seules activités un peu dirigées sont: l'heure de piano (il a d'ailleurs tendance à décider lui-même ce qu'il veut jouer ou pas :D), le cours de science du mardi bien que les enfants y soient très libres, l'heure de lecture hebdomadaire avec la tutrice d'anglais pour savoir comment lire l'anglais et obtenir une prononciation correcte, et quelques lignes d'écriture (chiffres, et lettres en script pour l'instant) dans un cahier à grosses lignes plusieurs fois par semaine car il souhaiterait savoir mieux écrire et n'arrivait pas à se motiver seul. Or il souhaite être capable d'écrire de beaux chiffres pour faire ses additions et aussi, par exemple, pour noter au jour le jour dans son classeur la croissance du tournesol qu'il a planté. Des apprentissages qui ont du sens, c'est la clé de la motivation et du plaisir d'apprendre!

 

20160516_165635

Fingerprint art book reçu pour son anniversaire

 

Emploi du temps de ces dernières semaines (il a évolué depuis janvier et évoluera encore):

Lundi (jour sans son frère qui est à la crèche): écriture, jeux de lecture sur tablette, CD audio en allemand ou anglais, balade ou sport, activités manuelles, ou juste jouer dans le jardin.

Mardi: cours de science et piano, puis babysitter ou parc.

Mercredi: jeu libre et pique-nique en forêt avec un petit groupe d'enfants.

Jeudi: "story time" à la bibliothèque (un membre du personnel lit des livres pendant 30 minutes), puis jeu au parc parfois avec un copain.

Vendredi (jour sans son frère qui est à la crèche): écriture, jeux de lecture sur tablette, ménage, balade, piscine.

Je ne liste ici que les activités à peu près fixes. En plus, nous avons: jeu libre avec son frère, cuisine, jeux de société, yoga, peinture, parfois musée, sortie à la ferme, vélo...

20160526_093436

 

Pendant ces 3 derniers mois, ses passions constantes sont toujours les minéraux, les insectes, les plantes. Et les nouveautés: il a découvert comment poser les additions, commence à être à l'aise en anglais, lit l'allemand et s'entraîne à écrire.

 

Et voici la liste de nos activités d'avril à juin, par matières:

 

Sciences (maths, physique, astronomie, chimie, biologie, écologie...):

- Maths et logique: mon fils a appris à lire les dizaines et les centaines grâce aux numéros des bus et peut maintenant compter sans se tromper jusqu'à 100 (et du coup même au-delà). Il aime compter son argent et la monnaie lorsqu'on achète quelque chose. Nous avons commencé les petites additions sans retenues, et ayant découvert les retenues dans un jeu en ligne (Starfall), il a voulu que je lui explique l'astuce et sait maintenant faire des additions avec retenues. Il commence les soustractions simples en calcul mental, pendant qu'on marche dans la rue en général il m'en réclame pour s'occuper^^ Pour apprendre quelque chose qui le passionne il a en effet besoin de bouger en même temps. Autres apprentissages: découverte des fractions avec les fruits et des cercles en papier, jeu awele, puzzle de 60 pièces. 

- Nous fréquentons toujours le cours de science du mardi dans la structure pour enfants instruits en famille. Un petit groupe d'enfants de 4 à 10 ans environ est invité chaque semaine à réaliser des expériences sur un sujet. Le tout dans une ambiance très libre, ils peuvent sortir de la pièce quand ils veulent, manger, s'asseoir où ils le souhaitent... Au programme des dernières séances: tester les différentes saveurs (amer, acide, sucré, salé), produire un gaz qui fait gonfler un ballon posé sur le goulot d'une bouteille, fabriquer un modèle du système digestif en papier mâché, réaliser le système solaire en collages, planter des graines de tournesol et comprendre la croissance des plantes, et faire des expériences pour comprendre la gravité. A la maison, avec le microscope qu'il a reçu pour son anniversaire nous observons des insectes, des plantes...

- Nous sommes retournés au Natural History Museum pour voir la partie dinosaures, naissance de la vie sur Terre et évolution. Fin juin, nous avons fait un tour dans la serre des papillons (Sensational butterflies) où l'on se promène parmi des plantes tropicales et des papillons. Nous avons vu des chenilles, des chrysalides et des papillons magnifiques. Mes enfants ont voulu compléter la visite par des livres, des recherches sur internet à propos d'une chenille toxique, des coloriages, des bricolages et des déguisements sur le même thème.

IMG_20160630_145129955  

IMG_20160630_144102243    IMG_20160630_144514294

En bas à droite: chrysalides. C'était la première fois qu'on en voyait.

 

La salle des minéraux du Natural History Museum est hélas fermée pour travaux. Mais mon fils, la petite souris aidant, agrandit sa collection de minéraux rares et transforme régulièrement le salon en salle d'exposition. Il envisage toujours de devenir chercheur de minéraux et de fossiles plus tard. Le coffret contenant des fossiles de trilobites à trouver lui a beaucoup plu. Nous avons également récolté de nombreux fossiles lors de vacances dans le Jura, ce qui a été une expérience passionnante.

IMG_20160603_140158

 

- Au Kew gardens, un magnifique jardin botanique, nous avons vu des séquoias, des bambous et des plantes tropicales dans les serres ce qui a permis à mon fils de se faire une idée de la forêt tropicale dont il entend souvent parler dans les livres ou qu'il a vue dans ses vidéos sur les plantes carnivores.

- Au parc écologique à côté de chez nous, géré par des passionnés, nous avons pu assister à des journées d'observation des insectes d'eau et de terre, voir un nid de guêpe, faire des quiz sur les libellules et autres insectes, regarder les oiseaux et leurs bébés sur l'étang, assister à la naissance d'araignées en direct à travers un microscope... Mon fils s'est également pris de passion pour les hérissons (choisis pour thème de son sixième anniversaire) qu'il a appris à connaître grâce à des livres et des vidéos.

IMG_20160616_160747201_HDR

 

- Nous utilisons en effet beaucoup les documentaires et vidéos en ligne quand nous avons besoin d'approfondir un sujet (j'apprends en même temps qu'eux sur des tas de sujets et j'adore!): ce trimestre les thèmes étaient les hérisson, les fossiles, les arthropodes, les geysers, faire du feu avec des silex, les pteranodons, le solstice d'été et la cause du changement de saisons.

- Dans les nombreuses fermes urbaines, nous avons assisté à la tonte de moutons, vu des porcelets en train de téter, et des tas de sortes de fruits et légumes dans les potagers. Nous avons d'ailleurs démarré notre potager en pots où poussent - avec plus ou moins de succès, ravagés par les limaces - fraises, tomates, carottes, betteraves, salade, haricots verts et un tournesol. Je recommande le livre Ca pousse comment pour en apprendre plus sur le jardinage. Mon fils s'occupe également d'une plante carnivore (une dionée).

20160510_154536

Plants de tomates cerises; ci-dessous, nos fraises

IMG_20160616_132656

 

- Un weekend à la mer dans le sud de l'Angleterre a été l'occasion d'observer les marées et de ramasser de nombreux coquillages. Un livre de la bibliothèque nous a permis d'illustrer le cycle de l'eau.

20160528_203750

 

- Corps humain et santé: on parle beaucoup, en cuisinant ou en recevant notre panier bio, de vitamines et de ce qu'apportent les fruits et légumes; mon fils passionné de minéraux a été très amusé de savoir qu'il y avait aussi des minéraux dans notre corps! Le livre de Marion, Goûters sains pour petits héros, est très utile pour donner une image positive des fruits et légumes et expliquer pourquoi on en a besoin. Nous avons aussi abordé le sujet des dents qui tombent puisqu'il a perdu ses deux premières.

 - Mon fils a pris l'habitude de faire une fiche (que je rédige encore moi-même pour l'instant) dès qu'il apprend de nouvelles choses sur un sujet qui l'intéresse. Cette fois, nous avons fait des fiches sur les grenouilles, les trilobites, le lierre, les insectes, les fossiles, le serpent le plus long du monde, la matière la plus solide du monde... Et nous avons démarré une fiche où il note régulièrement la croissance du tournesol qu'il a planté.

 

 

Histoire, géographie et techniques:

- Mesure du temps: ayant reçu une montre pour ses 6 ans, il a appris à lire l'heure. Je remarque qu'en ce moment il a besoin d'évaluer combien de temps on est restés quelque part. Il me pose aussi des questions sur le nombre de jours dans la semaine, dans le mois et de mois dans l'année. Tout récemment  il m'a demandé: "-ça fait combien 6 fois 12? -72. -Alors j'ai 72 mois, maman!" :D

- Mesure des distances: il commence à avoir des notions de centimètres, mètres et kilomètres. Il me pose sans cesse des questions pour évaluer les distances: largeur de la Tamise, distance jusqu'au métro ou à la bilbliothèque, et il mesure les choses (le tournesol qu'il a planté).

- Histoire: ramasser des fossiles d'ammonites, de pentacrines et de crépidules dans le Jura a été l'occasion de faire des recherches sur ces animaux (je vous rassure, je ne connaissais pas les deux dernières sortes :D) et de les situer par rapport à l'époque des trilobites dont mon fils est fan et qui vivaient il y a 500 millions d'années. Pour ce qui est des périodes plus proches de nous, on a visité Paris, vu divers monuments et lu un livre sur la construction de la tour Eiffel. Mes garçons ont également lu des livres sur les chevaliers, fait des coloriages de châteaux forts et se sont déguisés en chevaliers.   

20160429_113821

 

- Géographie: les weekends à la mer, à Paris et notre séjour dans le Jura ont été l'occasion de situer ces lieux sur une carte. Pendant la traversée du tunnel sous la Manche, nous avons suivi notre trajet sur le plan. Une visite au sommet de la tour Arcelormittal Orbit nous a aussi permis de situer divers quartiers de Londres les uns par rapport aux autres. Sur un globe terrestre, il repère l'Europe, la France, l'Angleterre, le pôle Nord et le pôle Sud. Il est encore hésitant pour les autres continents et océans.

- Techniques: à part les engrenages avec lesquels on a joué dans un parc, et les conctructions de machines sophistiquées en Legos, je ne vois pas trop quoi faire entrer d'autre dans cette catégorie ce trimestre même s'il y a sûrement plein d'autres petites choses ^^

IMG_20160604_134757015

 

 

Français et langues étrangères :

- Français: mon fils sait désormais parfaitement lire et ne se contente plus des collections "Premières lectures" de Nathan: il dévore les Tom-Tom et Nana, les Boule et Bill, les Pomme d'Api et en fait à peu près n'importe lequel de ses livres. Grâce à un poster affiché près de son bureau, il a appris l'alphabet et est venu me le réciter tout fier.

lectures juin

- Anglais: les jeux en ligne Reading Eggs et son heure de lecture en anglais hebdomadaire avec une tutrice lui permettent de se débrouiller déjà pas mal en lecture. Sa tutrice utilise toujours les livres de lecture de la collection Oxford Reading Tree, et a commencé le niveau 4. Avec elle, mon fils a aussi lu intégralement Room on the broom (La sorcière dans les airs). Jusqu'à présent le problème était qu'il déchiffrait les mots sans vraiment comprendre le sens mais cette fois je sens qu'il comprend plus de choses. Il lui arrive même de prononcer de petites phrases en anglais tout en jouant ce qui est le signe qu'il commence à intégrer vraiment cette langue. S'il a toujours du mal à comprendre des personnes parlant dans un groupe et du coup à oser aller vers les autres enfants, il arrive maintenant à exprimer ce qu'il veut avec une personne de confiance, par exemple sa babysitter qui vient une fois par semaine. Son petit frère de 3 ans commence également à bien comprendre et à avoir du vocabulaire même s'il ne fait pas encore de phrases. Ce qui aide aussi pour l'apprentissage de l'anglais: le "story time" à la bibliothèque (lecture d'histoires pour les enfants), les DVDs (Room on the broom, Ice Age, Mr Men) et dessins animés en anglais sur la tablette. 

- Allemand: on essaie tant bien que mal d'entretenir leur compréhension de l'allemand en regardant des dessins animés et en lisant des livres, mais il faut avouer que je n'arrive pas à leur parler dans cette langue comme on me l'a conseillé car cela ne m'est pas naturel. Le petit frère ne comprend déjà plus grand-chose et répond systématiquement en anglais, mais le grand comprend encore bien et adore écouter ses histoires de Kokosnuss sur CD en suivant dans le livre. J'ai découvert ce matin qu'il savait lire couramment l'allemand! Il m'a surprise en lisant à voix haute, de manière tout à fait fluide, son dernier livre de Kokosnuss. On espère qu'ils obtiendront en septembre une place à l'école allemande du samedi (2h de cours en allemand le samedi matin) où je donnerai des cours de yoga pour enfants. A condition qu'ils comprennent encore assez bien l'allemand d'ici là... 

- Ecriture: mon grand n'avait jamais accepté d'écrire dans des cahiers de type maternelle. C'est seulement maintenant qu'il se rend compte qu'il a besoin d'écrire (additions, liste d'anniversaire...) qu'il voudrait améliorer ses lettres et ses chiffres. Il a donc accepté de s'entrainer à écrire des chiffres et des lettres en script dans un cahier à très larges lignes. Il se déconcentre vite et on n'excède pas 5 minutes par jour, et encore pas tous les jours. Hier il m'a demandé une dictée de lettres et chiffres pour vérifier s'il les écrivait dans le bon sens, ce qui n'est pas encore toujours le cas. Son petit frère n'est pas encore intéressé du tout par les lettres ni par l'écriture même s'il reconnait deux ou trois lettres grâce à la crèche.

20160523_095355

 

 

Arts et musique:

 - Le solstice d'été a été l'occasion, à la demande de mon fils qui en a trouvé l'idée dans Le livre des saisons, de faire quelques activités pour fêter l'arrivée de l'été: mes enfants ont fabriqué des soleils en papier vitrail, des papillons en carton et des tartelettes "soleil" au citron pour une petite fête le jour même. On a aussi regardé une vidéo expliquant la cause du changement de saisons.

 - On a assisté à un concert pour enfants de piano et violon (Mozart) qui les a ennuyés. Il faut dire qu'une heure sans trop bouger, ils n'en ont pas l'habitude.

- Le spectacle de Peppa pig au théâtre leur a plu davantage, même si je l'ai trouvé de qualité médiocre.

- Mon grand continue les leçons de piano une fois par semaine dans la structure pour enfants IEF. Il aime beaucoup.

20160412_125347

 

 - Mes garçons ne sont pas les plus grands fans du monde d'activités manuelles mais dessinent, colorient ou font de la peinture de temps en temps. Ils ont apprécié le Cahier de bêtises et le Cahier de monstres qui les ont beaucoup fait rire. En Play doh et en pâte à sel, ils ont fabriqué hérissons et trilobites.

20160523_101727

 

 - Ce trimestre, nous avons vu une petite exposition de peintures et sculptures en France et avons bien sûr fait un tour à la galerie de notre ami Thierry Noir et assisté à la peinture d'une de ses fresques murales à Shoreditch.  

IMG_20160626_174657569

 La Howard Griffin Gallery à Shoreditch, désormais consacrée à l'oeuvre de Thierry Noir, un monde riche en couleurs

 

 

Activité physique:

Mon fils a arrêté la gym à la structure IEF car il s'y ennuyait, tout comme le cours d'art. Il préfère marcher, courir, faire du vélo, de la trottinette, du yoga, grimper dans les arbres, sauter dans les dunes à la plage, et a découvert le badminton. Il joue désormais volontiers au foot avec son papa et commence à apprendre à nager (avec ses brassards) et à oser mettre la tête sous l'eau... avec un masque. C'est déjà un grand pas pour un enfant qui a peur de l'eau! On se rend aussi régulièrement à des courses pour supporter son papa qui est un runner (quasi végane) de très bon niveau.

IMG_20160615_123757

Même pas peur!

 

La majeure partie de nos journées est donc constituée de jeu libre, à la maison ou à l'extérieur. Leurs jeux, activités et jouets préférés du moment sont:

- 3 ans: sable, bâtons, Duplos, Play-Doh, puzzles, peinture, déplacer tout ce qu'il trouve dans l'appartement pour faire des cabanes, chanter et faire de la "musique".

- 6 ans: sable, bâtons, pierres et minéraux à disposer comme dans un musée, observer les insectes, nourrir les écureuils, Legos, dessins, badminton, lire, rêvasser.

 

IMG_20160613_143939757

Donner des noix aux écureuils du parc de Greenwich

 

Si notre quotidien vous intéresse (recettes, activités...), vous pouvez nous suivre sur Instagram @sophiesovegan

Voilà pour cette deuxième édition, passez un bel été! 

 

13 juin 2016

L'histoire d'un petit T-Rex végétarien

Mon fils de 3 ans s’est récemment fait offrir T-Végi, le petit tyrannosaure dévoreur de légumes, un album dont j’avais déjà entendu parler sans pouvoir encore le feuilleter. Une belle découverte.

Je vous présente donc ce livre de Smriti Prasadam-Halls et Katherina Manolessou, aux éditions Gallimard jeunesse, dédié « à tous les enfants qui osent être différents ». Rien que la dédicace me plaît ;-)

 

IMG_6961

 

Alex, le petit tyrannosaure, se régale joyeusement de tarte aux poireaux et de mousse d’avocat, de jus fraise-banane et de gâteau carotte et pastèque, quand un jour, lassé de subir les moqueries de son entourage, il décide de partir pour trouver des amis herbivores qui le comprennent. Réalisant qu’Alex leur manque, ses amis se mettent en route pour le retrouver.

 

IMG_6964

 

L’histoire à la trame simple (elle nous rappelle celle de Kokosnuss le petit dragon rencontrant un T-Rex végétarien qui se fera finalement accepter par les autres) met en valeur l’acceptation des différences et, tout comme J’aime pas les côtelettes, démonte les plus fameux clichés sur les végétariens : « A force de manger des crudités, tu vas te ratatiner ». Quand Alex sauve ses amis en arrêtant un rocher qui tombait d’une falaise, alors ceux-ci constatent : « on te croyait tout ramollo, mais tu es sacrément costaud ! » et lui organisent une belle fête... végétarienne. 

 

IMG_6963

 

Si l'éthique ou les raisons d'être végéta*ien ne sont pas abordées, l'album offre une belle réflexion sur les difficultés que l'on rencontre parfois avec une alimentation différente. Une histoire joyeusement illustrée, parsemée de fruits et légumes aux couleurs vitaminées, qui plaira bien aux enfants dès 3 ans. Les petits végés pourront s’identifier au héros et, s’ils ont pu faire l’objet de critiques, en rire et s’en distancer à travers la fiction qui leur prouve qu’ils ont bien le droit d’être différents et sont aussi forts et valables que les autres.

A offrir à tous les enfants pour un monde plus tolérant ;-)

 

IMG_6965

 

Et vous, que pensez-vous de ce livre? En avez-vous d'autres à conseiller?

 

Posté par sophieso à 12:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 juin 2016

Ayez confiance en vos petits héros

Etre végéta*iens en famille, pour beaucoup d'entre nous, est une évidence. Ce qui ne signifie pas que ce mode de vie ne nous donne jamais de difficultés. Mais tout simplement, nous n’aurions pas pu faire autrement. Nous n’avons pas eu besoin de peser les pour et les contre, de délibérer longuement. Donner à nos enfants – à leur insu bien souvent – des corps d’animaux morts, des produits laitiers qui ont coûté la vie à d’autres bébés, des œufs qui comme le lait sont le résultat de l’exploitation des femelles, cela nous paraît tout simplement impossible.

Personnellement, j’ai commencé la diversification de mon fils aîné totalement perdue, au bord de la panique. Il y a six ans encore, il n’existait à ma connaissance aucun livre ni site en français sur l’alimentation végane des enfants, je ne connaissais de loin qu’une autre famille l’ayant fait, et aucun médecin capable de me soutenir. J’avais peur pour mon fils, pour sa santé, peur des jugements et des critiques. Accablée de reproches de la part d’un médecin à qui j’avais demandé conseil sur les laits végétaux infantiles, j’ai acheté un yaourt au lait de brebis bio. J’en ai donné quelques cuillères à mon fils, les larmes aux yeux. Je n’ai jamais pu en racheter un. Elever mes enfants dans les valeurs du véganisme (ce qui n’exclut pas de rares exceptions, surtout lorsqu’ils grandissent, je l’assume), c’est pour moi une évidence, une nécessité.

 

IMG_20160430_133317

 

Malgré la certitude d'avoir pris la décision la plus juste, on peut avoir peur. L'aspect santé, traité aujourd'hui dans des livres fiables et de nombreuses ressources en ligne, et sur lequel on peut échanger dans quantité de groupes et forums, ne devrait plus être un souci. Mais il reste difficile d’être « différent » dans une société où le poids de la norme et le risque de l’exclusion dès qu'on s’en écarte sont aussi écrasants. On a peur d’infliger ça à nos enfants, peur qu’ils en souffrent, qu’ils ne s’en remettent pas, peur aussi peut-être, au fond, qu’ils nous en veuillent plus tard. On peut choisir de faire des compromis – végane à la maison, végé à l’extérieur ; végé à la maison, omni à l’extérieur – et loin de moi l’idée de juger : tout choix que vous faites est déjà un grand pas vers un monde meilleur. A chacun de trouver son rythme, les compromis qu’il est prêt à faire, car les choix éthiques, même lorsqu’on est convaincus de leur pertinence, sont évidemment bien plus difficiles à appliquer avec une famille et des enfants qui grandissent.

 

IMG_20160424_195548

 

Je voulais cependant partager cette simple réflexion, qui donnera peut-être confiance en eux aux futurs parents et à ceux qui hésitent à franchir le pas, et confortera les autres dans leur choix.

Si vous ne changez pas, vous, maintenant, avec vos enfants, dans votre vie quotidienne, qui le fera ? Si vous attendez que le monde évolue pour ne pas vous sentir différents, comment le changement pourra-t-il se produire ? Nous avons cette responsabilité, le changement doit venir de nous et de nos enfants. Pour la planète qui meurt, pour les animaux qui souffrent par milliards, pour les humains qui meurent de faim, nous n’avons pas de temps à perdre. C’est cette génération, celle de nos enfants, qui doit porter le changement vers un monde plus éthique, plus sobre, plus heureux. Osez leur parler de l’importance de vos choix, osez être fiers de vos valeurs, osez leur montrer que leurs actions font d’eux des héros. Nos enfants sont ceux qui changent le monde, dès maintenant. Ne doutez pas d’eux, ne doutez pas de leur force, ne doutez pas de vos choix, ne doutez pas de votre différence : c’est elle qui guérira le monde.

 

Posté par sophieso à 10:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 mai 2016

Gâteaux d'anniversaire hérissons (véganes)

La semaine dernière fut pleine de joie et de surprises puisque nous avons fêté l'anniversaire de mon grand, 6 ans déjà!  

Cette année, mon fils a choisi le thème des hérissons, des animaux qu'il adore tout particulièrement, en plus des grenouilles et des... cloportes. Ce dernier animal aurait pu donner lieu à une fête originale aussi ^^

Au programme: une chasse au trésor pour une équipe de 6 hérissons suivie d'un bon goûter.

 

IMG_6740

 

Pour un goûter équilibré, j'ai opté pour deux hérissons en chocolat (incontournables) et un hérisson en fruits. Les trois ont eu un grand succès puisqu'il n'est rien resté.

 

IMG_6746

 

IMG_6719

 

Pour le hérisson en chocolat, j'ai utilisé la même base de gâteau que d'habitude, qui donne un cake qui monte bien et se prête à tous les découpages possibles (voir ici pour la recette et les liens vers nos gâteaux avion, train, pirates et à étages).

Afin de réaliser un gâteau hérisson, préparer un cake, le laisser refroidir et le tailler afin de lui donner une forme de hérisson. Napper de chocolat et planter les amandes effilées dans le chocolat encore tiède. Les oreilles sont en noix de cajou, les yeux en pâte d'amande et raisin sec, et le nez est fait d'une noisette. Conserver au frigo jusqu'au moment de servir.

 

Les gâteaux étaient entourés de bonbons papillons veggie achetés chez Marks & Spencer (sans gélatine mais contenant de la cire d'abeille); les enfants, transformés en hérissons le temps de la chasse au trésor, ont aussi dévoré des chenilles de la même marque.

 

 

IMG_6730 

 

Pour le hérisson de fruits, qui m'a beaucoup amusée: couper un ananas en deux dans la longueur (de manière inégale, garder la partie la plus grosse pour faire le hérisson). A l'aide de cure-dents, piquer des raisins verts, rouges, des olives, des tomates cerises, des dés d'ananas, de mangue, de tofu fumé... et pour les yeux, des raisins secs.

 

 

IMG_6712

 

Quelques jours plus tôt, le vrai jour d'anniversaire, nous avions fait le fraisier douceur de Goûters sains pour petits héros de Marion Eberschweiler. Un gâteau très très joli, sur une base de pâte crue délicieuse, mais la partie glace à la banane avait trop de cristaux. On l'a préféré fondu le lendemain.

A l'année prochaine pour de nouvelles idées de gâteaux!

 

Posté par sophieso à 10:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

09 mai 2016

Smoothies façon crème dessert

Comme on manque régulièrement d'idées pour les desserts, mes enfants n'appréciant les fruits que lorsqu'ils ont vraiment faim en balade, on se retrouve souvent à manger des yaourts au soja car je n'ai pas le temps de préparer autre chose tous les jours. Et on en a un peu marre. Alors j'ai trouvé une idée sympa: le smoothie bien épais. Je mixe un fruit avec très peu de lait végétal enrichi en calcium, une pincée d'autres ingrédients healthy, et c'est prêt! Un dessert riche en fruits et en calcium, en vitamines et en minéraux, à déguster à la cuillère saupoudré d'amandes, de flocons d'avoine... ou de Coco pops qui sont un peu trop appréciés chez nous ^^

Ces crèmes dessert peuvent remplacer de temps en temps les yaourts (sans les ferments lactiques toutefois), mais peuvent aussi se déguster comme snack tout au long de la journée; je les fais également, avec plus de lait, au petit déjeuner, en porridge sur des flocons d'avoine.

 

Smoothie banane-vanille

20160325_080021_resized

 

Pour deux portions de dessert, mixer ensemble:

- Une banane peu mûre

- Une pointe de couteau de vanille en poudre

- Une grosse càc de purée de cacahuète

- Une pincée de sel

- Lait de riz, soja ou avoine (enrichi en calcium): juste assez pour que le smoothie reste épais

- Optionnel: une càs de graines de lin moulues, de graines de chia (pour les omega 3), une pointe de couteau de poudre d'épinards, des rondelles de courgette ou quelques feuilles de légumes verts...

 

Smoothie poire-vanille

20160325_080138_resized

 

Pour deux portions de dessert, mixer ensemble:

- Une poire

- Une pointe de couteau de vanille en poudre

- Une grosse càc de purée d'amandes

- Une pincée de sel

- Lait de riz, soja ou avoine (enrichi en calcium): juste assez pour que le smoothie reste épais

- Optionnel: une càs de graines de lin moulues, de graines de chia (pour les omega 3), une pointe de couteau de poudre d'épinards, des rondelles de courgette ou quelques feuilles de légumes verts...

 

On peut bien sûr ajouter du cacao pour un dessert chocolaté, mais aussi d'autres fruits (éventuellement avec banane pour garder la texture épaisse) et purées de noix.

 

12 avril 2016

Tartelettes crues au kiwi (véganes, sans gluten)

Petite improvisation du jour, la tartelette crue au kiwi qui a bien plu à toute la famille. Une recette toute simple pour faire le plein de vitamines, au dessert ou à tout moment de la journée. La pâte au goût bien sucré compense très bien l'acidité du kiwi.

Malheureusement je n'avais pas pesé les ingrédients donc je vous donne une recette très approximative, mais même avec des proportions différentes, je suis sûre qu'elle donnera toujours un résultat délicieux.

tarte kiwi

Pour 4 mini tartelettes (cercle à pâtisserie de 8 cm de diamètre):

- 2 kiwis

- 6 dattes Medjool dénoyautées

- 1 poignée de noix (ici amandes et noix du Brésil)

- Flocons d'avoine (30-40 g environ)

- 1 pincée de vanille en poudre

- 1 càs d'huile de noix de coco fondue

- 1 càs de sirop d'agave

- Un peu d'eau si nécessaire

Dans un blender, commencer par réduire les noix et les flocons d'avoine en poudre. Ajouter le reste des ingrédients et mixer, avec un peu d'eau si nécessaire. Avec les mains humides, séparer la pâte en 4 boules égales et tasser chaque boule directement sur l'assiette à l'aide d'un cercle à pâtisserie. Mettre au frigo pour une heure minimum. Juste avant de servir, décorer avec des rondelles de kiwi.

On a hâte d'essayer cet été avec d'autres fruits, notamment des fraises (on a planté des fraisiers en pots ce matin sur notre terrasse! :-) )

tartelette crue

Edit du 19 juin 2016: on a testé avec mûres et framboises, un régal. Pour réaliser la crème pâtissière, j'ai mixé une poignée de noix de cajou trempées quelques heures, avec sirop d'agave, vanille et eau.

 

Posté par sophieso à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 avril 2016

Activités et apprentissages libres #1

J'inaugure avec cet article une nouvelle rubrique un peu plus personnelle afin de partager avec vous notre quotidien de famille française expatriée à Londres (après 5 ans à Berlin) et débutant l'instruction en famille. Même si cela n'est pas directement lié au véganisme - encore que les familles choisissant le véganisme pour des raisons éthiques de non-violence se tournent volontiers, dans la même logique, vers des formes d'enseignement alternatives et plus respectueuses de l'enfant - je pense que notre expérience intéressera certain(e)s d'entre vous. Dans cette nouvelle catégorie "Notre vie à Londres", j'ai l'intention de publier un petit bilan tous les trimestres et peut-être d'autres réflexions entre temps sur le véganisme ou l'enfance à Londres par exemple. Si cela ne vous intéresse pas, pas d'inquiétude, il y aura toujours les articles habituels sur le véganisme :-)

20160126_103144

 

Pourquoi ce choix de l'instruction en famille (IEF)?

Ma réflexion sur l'instruction en famille a commencé en 2012 lorsque j'ai participé à la création de Pitaya magazine, nous avions consacré une partie du numéro 2 à ce sujet. Le sujet m'avait d'autant plus interpellée que j'ai été professeure dans le secondaire avant d'avoir mes enfants. A ce moment-là, mon grand allait à la Kita (crèche) allemande et a continué jusqu'à notre départ, ce que je ne regrette pas car la Kita allemande est centrée autour du jeu libre et lui a beaucoup apporté. Ayant fait connaissance avec des mamans véganes pratiquant l'IEF, j'ai échangé, j'ai lu des livres (celui-ci, celui-là, et récemment celui-ci), j'ai vu Etre et devenir qui m'a beaucoup impressionnée, et surtout j'ai observé comme mes enfants apprenaient sans aucune contrainte, mus par leur curiosité naturelle et avaient plaisir à le faire. Je n'avais pas envie de risquer, avec l'école, de leur faire perdre cet élan naturel, sans parler du manque de temps pour jouer, de la pression et de la compétition d'autant plus difficiles à subir pour un enfant peu sûr de lui. L'échéance de l'école se rapprochait et j'aurais dû m'y résoudre avec regret, l'IEF étant interdite en Allemagne, quand nous avons dû partir pour Londres fin décembre 2015, ce qui fut l'occasion idéale. En fait, je ne fais pas de plans sur le long terme, notamment à cause de la langue anglaise qu'il leur sera peut-être difficile de bien maîtriser en étant instruits en famille et parce que je ne sais pas où l'on sera dans quelques années. Mais pour commencer, nous avons décidé de garder notre fils de 5 ans et demi à la maison les premiers mois car le choc aurait été grand entre une Kita allemande où les enfants jouent librement toute la journée (l'école et les apprentissages formels ne commencent qu'à 6-7 ans) et l'école anglaise où, à 5 ans, tous les enfants savent lire et écrire. Mais il faut avouer que les conditions pour l'IEF sont idéales à Londres. Ici, aucun contrôle obligatoire, la liberté absolue de faire ce que l'on veut et des tas de groupes et d'activités pour enfants IEF. Des enfants qui s'épanouissent et se passionnent pour tout, et un quotidien certes bien rempli mais sans stress lié aux contraintes horaires et devoirs. Aucune raison d'arrêter, donc :-)

 

Pourquoi tendons-nous vers le unschooling?

Le unschooling, c'est laisser les enfants apprendre ce dont ils ont besoin ou envie, à leur rythme. Le rôle des parents est bien sûr d'accompagner, de proposer des ressources, des supports d'apprentissages, non pas choisis parce qu'ils ont au programme mais seulement parce que l'enfant éprouve un intérêt pour cet apprentissage à ce moment-là. C'est difficile parce que cela demande beaucoup de confiance et de lâcher-prise, et les apprentissages sont moins évidents à "prouver" en cas de contrôle. Mais c'est un plaisir de voir comme les enfants se passionnent et vont loin dans leurs apprentissages lorsqu'ils sont guidés par un intérêt véritable. Ils peuvent passer des semaines sur un sujet, ou en approfondir plusieurs en parallèle comme c'est le cas de mon fils aîné. Personnellement, je tends vers le unschooling parce que si je ne mets pas mes enfants à l'école, ce n'est pas pour reproduire "l'école à la maison" et leur imposer des apprentissages, de toute façon si j'essaie de leur faire apprendre quelque chose qui ne les intéresse pas c'est bien simple, ils refusent^^Notre approche pourra bien sûr varier avec le temps et les besoins.

 

Pour rappel, j'ai deux fils de 3 ans et de presque 6 ans. Parce qu'il le souhaitait et afin d'apprendre l'anglais plus rapidement, le petit va à la nursery 2 jours par semaine, comme le grand était allé à la Kita jusqu'à 5 ans. Je parlerai donc ici principalement des apprentissages du grand, qui aurait l'âge d'être en maternelle grande section en France et en première classe à Londres. Je partage ici une liste non exhaustive de nos activités, regroupées par "matières" comme Marion l'a fait dans sa belle vidéo sur leur CP instruit à la maison, activités aussi diverses que des sorties au musée ou dans la nature, des cours à l'école d'arts et de science pour enfants IEF, des visionnages de vidéos, des activités manuelles ou sportives. Evidemment, ce découpage en matières est arbitraire car une même activité déborde bien souvent sur plusieurs matières mais il me permet de vous présenter les choses de manière plus claire.

 

Sciences (maths, physique, astronomie, chimie, biologie, écologie...):

- Nous adorons le Musée d'histoire naturelle de Londres (un musée très bien conçu, gratuit en plus) où mon fils aîné nourrit sa passion pour les minéraux, les plaques tectoniques et les volcans, les météorites, les origines de la vie et de l'homme... Nous avons même pu discuter avec un chercheur étudiant les émeraudes qui nous a parlé de son travail et fait toucher des émeraudes de grande valeur. Ce qui tombait bien, car mon fils a décidé que chercher des minéraux rares sera son futur métier.

 

20160307_142742   20160325_105051

 Natural history museum

 

- Nous avons assisté à un show pour enfants au planétarium de Greenwich, touché des météorites dans les musées, vu des morceaux de la Lune et de Mars. Impressionnant même pour les adultes!

- Mon fils se rend une fois par semaine au cours de science d'une structure pour enfants IEF où il fait des expériences comme celle du volcan ci-dessous, des cristaux de sucre ou des atomes en pâte à sel; nous essayons de faire des expériences à la maison également (vous trouverez plein d'idées géniales sur Académie nature, le super site de Marion Eberschweiler!).

20160202_114945   20160305_162125

Volcans avec bicarbonate et vinaigre; bille et tomate cerise dans l'eau normale et salée

 

- Nous avons la chance d'habiter à côté d'un parc écologique où nous pouvons oberver la nature, les insectes et les changements de saisons, lire des livres, et aussi participer aux évènements comme le Frog day, la semaine des oeufs, l'observation des insectes... Le quiz sur les grenouilles et celui sur les oeufs nous ont non seulement appris plein de choses passionnantes mais mon fils a même pris son stylo et presque tout rempli tout seul, alors qu'il n'avait presque jamais voulu écrire avant!

20160320_113631   20160320_141449

 

- Nous allons régulièrement nous balader dans des fermes urbaines, il y en a plein dans Londres, pour observer animaux et plantes du potager.

20160331_151848

 

- Nous raffolons des documentaires et vidéos en ligne. Thèmes de ces dernières semaines: planètes, mission ExoMars, Mars et encore Mars, trous noirs, chercheurs de minérauxplantes carnivores, hérissons, amphibiens, cycle de vie de la grenouille, système digestif.

Corps humain et santé: nous avons affiché et commenté la pyramide alimentaire. Cuisiner n'intéresse pas mon fils aîné mais plutôt son petit frère, qui a également réclamé une vidéo sur la digestion (la rigolote dont je vous donne le lien ci-dessus :-)

- Maths: je lui ai proposé quelques fiches de jeux et calculs simples, ou le tableau de 0 à 100 à finir de compléter mais cela ne l'intéresse pas. Les apprentissages se font tout naturellement en comptant l'argent, en jouant avec les barres des 10 ou le boulier, et il a appris les centaines en lisant les numéros des bus ;-)

 20160229_110843

Barres des 10 Montessori

 

Histoire, géographie et techniques:

- Nous avons visité le Transport museum que les enfants ont adoré avec ses trains et bus d'autrefois à aujourd'hui dans lesquels on peut s'asseoir, et le Science museum où l'on a pu voir de vrais satellites et diverses machines.

  20160221_163930   20160103_145417

 

- En jouant avec leurs Legos, mes enfants assimilent ce qu'il ont appris récemment et développent leur imaginaire en construisant navettes spatiales, satellites, bases sur Mars et autres machines ingénieuses.

- Histoire: nous avons commencé un classeur chronologique où nous ajouterons des fiches au fur et à mesure de nos découvertes d'époques (3 premières fiches: naissance de la terre, dinosaures et premiers hommes). Le musée d'histoire naturelle est notre principale source d'informations pour l'instant.

- Géographie: nos déménagements ont permis à nos enfants de connaître quelques pays européens. Nous avons un globe gonflable sur lequel mon grand a déjà identifié les continents et les océans. Des livres comme Le loup qui voulait faire le tour du monde ainsi que Der kleine Drache Kokosnuss reist um die Welt leur permettent de découvrir différents pays à travers des fictions. Nous aimons aussi les livres photos de la série "Le tour du monde" de Milan qui nous font entrevoir la vie de familles à travers le monde entier.

 

Français et langues étrangères :

-Français: mon fils aîné sait lire depuis février. Dès 3 ans, il était très intéressé par les lettres et j'avais commencé les jeux recommandés dans Lire à 3 ans, c'est tout naturel mais on avait fini par arrêter, l'intérêt étant retombé. En août dernier, à sa demande nous avons commencé, 5 minutes par jour maximum et même pas tous les jours, la Méthode de lecture syllabique de Hatier (je la recommande) mais il s'en est lassé et a fini par apprendre plus ou moins seul en lisant de petits livres. Il a aussi aimé les jeux en ligne sur site internet de la méthode et lit désormais de petits livres comme Ne pleure plus, Petit Roux; Nage, petit phoque ainsi que Pomme d’Api. Il vient d'apprendre l'ordre alphabétique grâce à un poster et la chanson de l'alphabet, et la liste des voyelles. Il n'est pour l'instant pas intéressé par l'écriture et les cahiers d'écriture que je lui ai achetés, et n'écrit que lorsqu'il en a besoin (message sur un dessin, quiz passionnant...). Il a un petit classeur où il range des documents et des fiches sur des sujets que nous avons approfondis (grenouilles et hérissons) ainsi qu'un classeur chronologique: pour l'instant c'est moi qui écris mais j'espère qu'il prendra l'habitude et le fera lui-même plus tard. Quant à son petit frère, il n'est pas encore intéressé du tout par les lettres.

20160320_084302   IMG_3247

- Anglais: comme on habite à Londres, on entend de l'anglais lors de chaque sortie mais cela ne suffit pas, car nous ne parlons que français à la maison. On complète donc avec des dessins animés (notamment Peppa Pig, parfait pour commencer) et comptines youtube, des livres anglais empruntés à la bibliothèque, et une babysitter (jeune fille de 16 ans elle-même instruite en famille!) qui vient une fois par semaine. Et comme mon fils essayait de lire l'anglais comme le français, nous avons une tutrice qui lui apprend à lire une heure par semaine avec les livres que vous pouvez voir ci-dessus. Il a l'air d'apprendre assez vite car il aime. J'espère que cela lui permettra de pouvoir parler assez bien pour se faire des amis et continuer à progresser. La langue anglaise est mon seul vrai souci dans notre choix. Pour le petit frère qui ira à la nursery jusqu'à 4 ans, cela devrait être plus facile.

- Allemand: ayant grandi en Allemagne, mon aîné est parfaitement bilingue en allemand et j'essaie d'entretenir cela avec ses livres, histoires audio et DVD allemands et en parlant avec les familles allemandes qu'on rencontre. Quant à son petit frère, ayant quitté l'Allemagne avant ses 3 ans, il n'avait pas encore de solides bases et semble en avoir déjà oublié une grande partie. Il mélange avec l'anglais qu'il apprend à la nursery et je me demande si pour lui il ne vaudrait pas mieux éviter tout contact avec l'allemand. Vos avis sont les bienvenus!

 - Parlant déjà deux langues et demie :-D mon fils s'intéresse aux autres langues et me pose beaucoup de questions sur l'origine des mots: il a ainsi découvert l'existence du latin, du grec (j'apprends le grec moderne), de l'étymologie, ainsi que des dictionnaires de langue française et étymologique. Comme j'ai une formation de Lettres, j'adore lui parler de tout cela. Il a également passé une matinée à recopier des caractères chinois à partir d'un journal rapporté par sa mamie et d'un cahier d'apprentisssage du chinois qui traînait sur une étagère.

 

Arts et musique:

- Mon grand a commencé le piano dans la même structure pour enfants IEF où il fait science, gym et arts.

- Pour l'instant nous nous sommes concentrés sur l'art moderne, plus parlant pour les enfants, et nous avons visité la Tate Modern où nous avons vu des tableaux de Picasso, parfait prolongement à un spectacle que nous avions vu sur le thème de Picasso.

- Nous avons la chance de connaître l'artiste Thierry Noir (nos enfants étaient dans la même Kita à Berlin) et nous pouvons ainsi régulièrement visiter son atelier et sa galerie londoniens. Les enfants - et les parents - adorent voir l'artiste au travail et déambuler parmi les couleurs joyeuses de ses toiles.

20160228_172637   20160228_170311

 

- Nous avons vu deux pièces de théâtre pour enfants et assisté à un concert de piano.

- Mes garçons font aussi du dessin, de la peinture et d'autres activités manuelles à la maison et dans la structure pour enfants IEF que nous fréquentons chaque semaine. Mon grand vient de faire par exemple une maison pour ses hérissons en peluche dans une boîte de chaussures, après avoir vu un vrai hérisson dans une ferme puis un documentaire sur les hérissons.

20160302_124222   20160218_115312

 

Activité physique:

Si mes enfants n'ont pas de passion pour un sport en particulier, l'activité physique ne manque pas: trottinette, draisienne ou vélo, piscine, balades en forêt, aires de jeux, yoga pour enfants (j'ai fait une formation à Berlin). Mon aîné participe aussi à un cours de gym une fois par semaine. Ils ont un grand besoin de jeux en plein air et rien ne les amuse plus que des bâtons et des cabanes, c'est pourquoi nous passons au moins une journée par semaine en forêt.

20160315_093130   20160316_145113 

20160330_104035   20160401_171447

Yoga pour enfants, jeu libre en forêt et à l'aire de jeux

 

Et surtout beaucoup, beaucoup de jeu libre, à la maison ou à l'extérieur. A ce propos, les jeux et jouets préférés du moment sont:

- 3 ans: sable, bâtons, trains Brio, Duplos, Play-Doh, puzzles, jeu "Premier verger" et "Tiere füttern" (équivalent de "Qui mange quoi?")

- 5 ans: sable, bâtons, Legos, cahiers d'autocollants (minéraux, Peppa Pig), dessins et découpages libres, peluches, et lire.

20160327_124942

 

Voilà pour cette première édition!

Pour celles et ceux que ça intéresse, vous pouvez nous suivre sur Instagram (sophiesovegan) pour un aperçu en images de notre quotidien. Merci de m'avoir lue, et n'hésitez pas à réagir à cet article!

 

Posté par sophieso à 10:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,