Enfants et bébés végétariens, végétaliens et vegans

21 juillet 2014

Boîtes à goûter de l'été

Après les smoothies d'été, revoici une petite série de boîtes à goûter (vegan).

Vous y retrouverez les fruits secs, les noix (de cajou puique ce sont les seules que mon grand aime croquer, mais le petit frère ne peut pas encore en manger), les biscuits et gâteaux faits maison ou non, et bien sûr les fruits rouges de saison. Cependant je n'emporte pas toujours de fruits frais et privilégie fruits secs et compotes, plus pratiques à manger que des fruits juteux comme les pêches, qu'on garde plutôt pour les desserts à la maison. La boîte à goûter est toujours accompagnée d'un grand biberon de lait végétal enrichi en calcium.

 

 

barre fruits mangue séchée figue banane pain des fleurs

Boîte fruits secs: barres aux fruits (du commerce), mangue séchée, figue séchée, banane, Pain des fleurs à la châtaigne

 

boîte exotique

Boîte exotique: pastèque, noix de cajou, mangue séchée, pétales de quinoa soufflé

 

chou rave keimling classic

Boîte fraise-choco: mélange de fruits secs et noix Keimling, chou rave, biscuits au chocolat (du commerce), fraises

 

fraise sésame energy balls

Boîte fraise-coco-choco: fraises, croquants au sésame et à la noix de coco (du commerce), energy balls, biscuits chocolat

 

gâteau banane fraises abricots concombre carotte

Boîte arc en ciel: gâteau à la banane, fraises, abricots, concombre, carotte

 

IMG_1089

Boîte rose et blanche: framboises, noix de cajou, biscuits Hipp (sans sucre), pomme séchée

 

IMG_2120

Boîte pressée: ananas séché, dattes, noix de cajou, biscuits fourrés à l'orange (Pural), compotes à boire (dans cette gourde à compotes lavable)

 

IMG_2130

Goûter tout simple: groseilles, Laugenbrötchen (pain en pâte à bretzel) fourré avec une tartinade de lentilles et curry (du commerce)

 

Posté par sophieso à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


08 juillet 2014

Smoothie rose, smoothie choco et verrine fraise quinoa

L'été est là avec, en abondance, ses fruits gorgés de vitamines. Alors pour en faire profiter vos enfants dès le matin, ou pour ceux qui ne seraient pas fans des fruits à croquer, rien ne vaut un bon smoothie coloré, au goût sucré et à la texture veloutée. Astuce supplémentaire: on y glisse aussi un peu de légumes incognito!

 

smoothie fraise banane courgette amande

 

Ingrédients pour le smoothie rose:

Deux belles poignées de fraises

Un tiers de banane

Quelques rondelles de courgette crue

Un peu de lait d'amande / eau + une cuillère à café de purée d'amandes blanche

 

Variantes:

Pour un smoothie encore plus rose, vous pouvez remplacer la courgette par quelques dés de betterave rouge.

Une simple boisson fraise-lait d'amande est aussi délicieuse et d'un vrai rose bonbon.

 

C'est encore meilleur avec les fraises qu'on a cueillies soi-même! N'ayant pas de jardin, on a planté des fraisiers dans des bacs sur le rebord de la fenêtre. On n'en récoltera pas des kilos, mais ça pousse! Et quel plaisir pour le mini jardinier.

 

IMG_2027

 

 

smoothie banane cacao courgette cacahuète (2)

Même s'il fait moins la part belle aux fruits, j'en profite pour vous livrer la recette de notre smoothie chocolaté préféré. Il est une version très simplifiée du fameux Smoothie de la décadence d'Antigone XXI. Tout comme le smoothie rose, il intègre discrètement un légume. Avec pas mal de lait, il peut se boire au biberon et remplacer le simple lait+cacao. Et bizarrement, les matins où il y a smoothie dans le bib, on en redemande.

 

Ingrédients pour le smoothie chocolaté:

Une demie banane

Une ou deux rondelles de courgette crue ou quelques pousses d'épinards ou de mâche

Une cuillère à café de cacao pur

Une cuillère à café de purée de cacahuète (ou noisette, amande, souchets...)

Lait végétal de préférence enrichi en calcium

Une pincée de vanille

 

 

Enfin on a profité d'un gros panier de fraises pour revisiter notre petit déjeuner préféré, la verrine pomme quinoa (également inspirée d'Antigone XXI, merci Ophélie!) et la transformer en verrine fraise quinoa. A la place de la compote de pommes, des morceaux de fraises apportent une touche colorée et vitaminée. En plus, c'est plus vite préparé!

 

IMG_1943

Et chez vous, quelles sont les recettes de smoothies préférées de vos enfants?

26 juin 2014

Le kit de survie végé pour les vacances

Les vacances approchent et seront, je l’espère, synonymes de voyage et d’évasion. La seule ombre au tableau pour les végétariens et vegans est souvent les repas… Surtout quand on n’est pas sûr de pouvoir trouver les produits nécessaires pour les enfants! C’est pourquoi je vous propose une ébauche de « kit de survie » ou minimum vital à emporter pour des vacances végé sereines. En effet, même si les vacances sont l’occasion de rompre avec les habitudes et de manger un peu moins sain que d’habitude, on a quand même envie de proposer aux enfants des repas un minimum équilibrés (contenant notamment des protéines) et de manger des choses plus appétissantes que des pâtes et légumes à l’eau tous les jours. Et certains produits comme le lait végétal peuvent être indispensables pour les enfants.

Bien sûr, difficile d’établir une liste unique car tout dépend de la destination (en France, en Europe ou plus loin), de la taille de la ville ou du village, de la possibilité ou non de trouver un magasin bio, de la durée du séjour…

Pour des vacances en France, on aura besoin d'une liste réduite car on trouve pas mal de choses en supermarchés, on peut également se faire livrer par Un monde vegan ou une épicerie bio en ligne. Dans une petite ville à l'étranger, cela dépend: ainsi dans une petite ville à Rhodes, nous avons trouvé sans problème lait et crèmes desserts de soja, mais pas de tofu ni de simples yaourts de soja. Nous n'avons pas trouvé non plus de petits pots sans viande, d’ailleurs quasiment pas de petits pots tout court (pour l’anecdote on a demandé pourquoi et apparemment les Grecs n’en achètent pas et préparent eux-mêmes tous les repas de bébé, je ne vous dis pas le contraste avec les immenses rayons de petits pots allemands !). Mieux vaut donc emporter le minimum vital dans les valises quand on ne sait pas ce qu'on va trouver.

 

 IMG_1293

Tofu, préparation pour falafels, comprimés de calcium, saucisses de tofu et seitan, barres aux fruits

 

Pour notre liste, prenons le cas d’un voyage à l’étranger en Europe dans un village ou une petite ville. Supposons qu’on dispose d’une cuisine (c’est plus simple pour manger vegan, mais bon nombre de produits de la liste n’ont pas besoin d’être cuisinés).

Dans tous les cas, devraient se trouver sur place : légumes, fruits, légumineuses (au moins en boîte), céréales, flocons d’avoine, biscottes, pain… Pour les produits qu’on risque de ne pas pouvoir trouver sur place, il s’agit de privilégier tout ce qui est léger, par exemple les produits déshydratés, et ceux se conservant à température ambiante. On pourra donc emporter, au choix selon les besoins et la place dans les valises :

 

L’épicerie :

Les protéines et simili carne :

- bloc de tofu se conservant à température ambiante

- saucisses de tofu/seitan emballées individuellement et se conservant hors frigo

- préparations déshydratées pour falafels ou galettes (en Allemagne on en trouve en magasin bio et dans les drogueries) ou farine de pois chiches

- protéines de soja texturées, pratiques pour agrémenter des plats de pâtes à la sauce tomate

 

Assaisonnement :

- fromage vegan à râper (le Vegusto survit sans problème 24h hors frigo), indispensable pour ne pas être trop tenté par le fromage de Mamie ^^

- un petit pot de bébé rempli de purée d’amandes ou tahin, pour enrichir les tartines ou les plats

- levure de bière

- petite bouteille d’huile riche en omega 3 (j’en avais emporté à Rhodes pour mon bébé alors âgé de 8 mois) ou gélules d’omega 3

 

Tartines et pique-niques

- un bon stock de pâtés végétaux pour avoir quelque chose à tartiner sur le pain pendant le voyage et lors des excursions

 

Lait et yaourts :

- petite brique de lait végétal avec paille pour dépanner pendant le voyage ou pour le premier petit déjeuner si on n’a pas encore pu faire les courses

- problème du lait végétal dont les enfants ne peuvent pas forcément se passer : normalement on en trouve à peu près partout mais sinon une solution peut être d’emporter une boîte de lait végétal en poudre comme Modilac riz ou Gallia soja même pour des enfants plus grands (en espérant que le goût passe avec du cacao). Lors d’une croisière qui ne proposait pas de lait végétal, nous avons embarqué des briques de lait de soja achetées dans notre port de départ.

- pour remplacer les yaourts végétaux au cas où on n’en trouve pas : crèmes desserts au soja qui se conservent à température ambiante, ou mieux, préparations en sachets pour flans vanille etc (à condition d’avoir du lait végétal sur place)

 

Goûters, snacks

- biscuits vegans (pas forcément utile en France même sans magasin bio, car de nombreux biscuits de supermarché sont vegans comme les Figolu et les Petits Bruns, voir la liste établie par Vegactu ainsi que celle des céréales)

- barres de céréales/de fruits

- chocolat sans lait

- paquet de bonbons sans gélatine (à dégainer lorsque quelqu’un proposera inévitablement des bonbons à la gélatine à votre enfant)

 

Les compléments alimentaires

- l’indispensable B12

- la vitamine D pour les bébés

Pour le reste, on n’a normalement pas de carence en 2 ou 3 semaines mais ceux qui auraient peur des carences pendant de longs séjours peuvent emporter :

- multivitamines (veg1, Deva…)

- comprimés de calcium effervescents (j’ai fait ça pendant ma grossesse, 2 semaines de vacances sans lait enrichi en calcium et peu d’aliments riches en calcium, et mon fils en a aussi eu un demi par jour)

- éventuellement omega 3 etc (ou autres compléments alimentaires que vous donnez habituellement)

 

Recettes et livrets :

- Si vous disposez d’une cuisine sur votre lieu de vacances, n’oubliez pas quelques recettes imprimées (des choses faciles ne demandant pas trop d’ingrédients rares) ou l’adresse du blog Enfant végé pour faire vos recettes préférées sur place ;)

- Le Guide du végétarien débutant pour rassurer (ou en profiter pour convaincre) votre entourage.

- Et le précieux Passeport vegan pour être sûr de pouvoir manger vegan dans les pays dont vous ne parlez pas la langue.

 

Et vous, quels sont les produits indispensables que vous emportez en vacances ? N’hésitez pas à compléter cette liste selon votre propre expérience !

16 juin 2014

Croissants et "Nutella" vegans

Après les goûters, parlons petit-déjeuner. Chez nous, on alterne entre tartines (sucrées ou salées, avec confiture, purées de noix ou pâté végétal), céréales, müsli, smoothies, chocolat chaud...  et petits-déjeuners plus originaux et gourmands comme les parfaits ou le porridge de la demi-lune d'Antigone XXI que j'ai totalement adoptés. Un délice dès le matin! Mon fils aîné lui, préfère les tartines de pâté végétal, et pour mon bébé, c'est Baby-müsli, tartine ou une portion de mon porridge du jour (retrouvez nos exemples de petits-déjeuners dans les menus de la semaine). L'essentiel, que ce soit bon et équilibré.

Mais pour une fois, aujourd'hui, laissons en partie de côté l'aspect équilibré. Offrir de vrais croissants et une pâte à tartiner digne de ce nom à nos petits vegans, c'est important aussi non?

 

croissants

 

Pour les croissants, je triche: je ne les ai pas faits moi-même et en plus vous ne les trouverez sans doute pas en France. Ce sont des croissants en boîte que j'achète au rayon frais (6 croissants dans une mini boîte, surprenant mais ils gonflent au four!), je déroule la pâte, je détache les triangles prédécoupés que je roule et dépose au four. La composition est vegane, et ils sont très bons tout juste sortis du four (exceptionnellement on ne regarde pas de trop près la liste des ingrédients, encore que, ça va, pas de conservateur douteux). A tout hasard, je vous indique la marque: Knack & Back. J'ignore si l'équivalent existe en France.

 

IMG_0644   IMG_0643

 

Comme ce serait cruel de vous planter là sans alternative, je vous rassure, on peut faire ses croissants vegans soi-même, avec cette recette de croissants de Ma cuisine végétalienne. Si je ne l'ai pas testée, en revanche je peux vous assurer que sa brioche est délicieuse, que ce soit la classique ou la brioche des rois. Cela demande un peu de travail mais le régal est au rendez-vous!

 

IMG_8027  IMG_8032

 

Quant à la pâte à tartiner, on en trouve des veganes en magasin bio, comme le fameux Chokénut. Mais je peux l'affirmer, aucune ne vaut la célèbre Choconette d'Antigone XXI, qui ne dure jamais plus de 24h chez nous. Et en plus, cette recette est absolument saine, car sucrée aux dattes et au sirop d'agave et bourrée de noisettes. Aucune mauvaise conscience d'en donner aux enfants, au contraire, reprends de la Choconette mon chéri^^

Pour ma part, ma version préférée est celle au sirop d'agave (plutôt que d'érable) et au cacao cru.

 

choconette

Pour 1 pot de 330 ml.

Ingrédients :

  • 15 petites dattes (environ 90 g.)*
  • 125 g. [1/2 cup] de purée de noisettes
  • 60 ml. [4 Tbsp] de sirop d’agave ou d’érable
  • 30 g.  [1/3 cup] de cacao en poudre
  • 15 ml. [1 Tbsp] d’eau

* Pour ceux qui ne souhaiteraient pas utiliser de dattes, vous pouvez les remplacer ainsi: 1/2 abricots secs + 1/2 bananes séchées (attention, pas chips de banane !)

*

Préparation :

1. Réhydratez les dattes dans de l’eau chaude pendant une dizaine de minutes (ou 2 heures dans de l’eau froide)

2. Mettez tous les ingrédients dans le bol d’un mixeur, et… mixez !

N’hésitez pas à arrêter l’appareil de temps en temps pour racler les bords et replacer la pâte sur les lames. Si l’ensemble vous paraît un peu trop sec, rajoutez un tout petit peu d’eau ou d’huile de noisette (ou autre huile neutre).

 

Après ça, qui osera encore dire que nos enfants vegans sont privés de bonnes choses?? ^^

Et vos enfants, quels sont leurs petits-déjeuners préférés?

Posté par sophieso à 11:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2014

Les couches et lingettes lavables, le bon choix pour bébé, les animaux et la planète

De plus en plus des parents les adoptent. Rien à voir avec les langes d’autrefois (on ne va plus non plus au lavoir pour les lessives...): composées d’une ou de deux parties, avec des imprimés tout plus beaux les uns que les autres, les couches lavables d’aujourd’hui ont tout pour plaire ! J’ai des simples couches + culottes mais de nombreux autres systèmes et modèles encore plus pratiques existent.

 

IMG_1326

 

Pourquoi passer aux couches lavables ? Commençons par lister, en toute objectivité, les avantages et les inconvénients :

 

(Petits) inconvénients :

- une lessive tous les 2 ou 3 jours

- le temps de séchage à prendre en compte si l’on n’a pas de sèche-linge (ce qui est mon cas)

- l’odeur plus forte que celle des jetables, sur le bébé et dans le seau de stockage (même si on s’y habitue vite)

- le volume de la couche sous les vêtements (cela dépend des modèles mais il faut généralement passer à la taille supérieure de pantalon et de body, mais est-ce vraiment un problème ?)

- une plus grande fréquence de change, toutes les 3 heures maximum

- possibles rougeurs du siège dues à l’humidité (cependant le coton des couches lavables est souvent mieux toléré par les petites fesses sensibles que les produits chimiques des jetables comme le polyacrylate de sodium)

- un investissement important au début mais vite rentabilisé et au final inférieur à celui des jetables

 

(Grands) avantages :

- veganes : les lavables ne sont pas testées sur les animaux !

- écologiques : les couches jetables (6000 soit une tonne par enfant !), qui mettent plus de 500 ans à se décomposer, sont un véritable problème pour l’environnement. Regardez cet article pour les chiffres. Les couches lavables consommeraient 3,5 fois moins d’énergie et 2,3 fois moins d’eau que les jetables. Elles donc un moyen d’épargner la planète de nos enfants et un geste important pour leur avenir. Et quand on se soucie des animaux, qui sont les premières victimes de la pollution et de la déforestation, choisir les lavables prend tout son sens.

- économiques, encore plus si on les achète d’occasion ou qu’on les utilise pour plusieurs enfants ; bien moins chères aussi que les couches jetables écologiques. Une économie moyenne de 700 euros dès le premier enfant.

- pratiques : pas besoin d’acheter et de transporter sans arrêt des paquets de couches, ni de vider des poubelles (puantes) au moins une fois par jour

- saines : des matières 100% naturelles comme le coton bio, exemptes de produits chimiques nocifs à la différence des jetables non écologiques, qui laissent davantage respirer la peau et n’élèvent pas la température des parties génitales des petits garçons (important pour la fertilité)

- aident à devenir « propre » car le bébé en couches lavables prend conscience de l’humidité contrairement aux jetables qui le laissent toujours au sec

- esthétiques : des couches bien plus mignonnes que les jetables

 

Voir aussi le Duel Couches lavables vs Couches jetables.

 

 IMG_1329

 De gauche à droite: culotte de protection, couche, insert, feuille

 

Les couches lavables, comment ça marche ?

Ayant utilisé les lavables pour mes deux garçons, je vous fais part de mon expérience et de mes astuces pratiques pour bien les choisir et les utiliser. Cela ne remplacera pas l’avis d’une conseillère en couches lavables pour le choix d’un modèle. Vous pouvez aussi consulter cette fiche pour plus de précisions ou le Guide pratique des couches lavables de la boutique Apinapi.

 

Et tout de suite, les réponses à toutes les questions que vous pouvez vous poser :

 

Quels sont les différents systèmes ?

Si des mamans utilisent de simples langes pliés ou confectionnent elles-mêmes des couches lavables, de nombreux modèles tout prêts et aussi pratiques que des jetables existent :

D’abord, mieux vaut choisir des couches évolutives de la naissance à la propreté avec pressions ou velcros, qui s’adaptent tout au long de la croissance du bébé, plutôt que des couches à tailles.

Il existe trois ou plus précisément quatre types de couches :

- Les TE1 (tout en un) intégrales sont aussi simples que des jetables : la culotte et la protection intérieure sont liées, on met le tout au sale à chaque change.

- Les TE1 à poche : on glisse un insert dans la poche d’une culotte imperméable, on lave le tout à chaque fois. Ces deux modèles sont les plus pratiques mais un peu longs à sécher.

- Les TE2 sont composées de deux éléments : la culotte de protection imperméable et l’insert qui se fixe à l’intérieur généralement par des pressions. On ne lave pas la culotte de protection à chaque fois.

- Le système classique couche + culotte de protection séparées (c’est ce que j’ai, voir photos ci-dessus et ci-dessous) : un peu plus long à mettre car en deux temps, et moins « mignon » mais c’est le système le plus absorbant.

 

IMG_1271   IMG_1274

 La couche en coton bio (Popolini)... et ne pas oublier la culotte imperméable par-dessus!

 

Pour plus d’absorption, on peut ajouter un ou des inserts en tissu à l’intérieur (à un moment on a été obligés de mettre 3 inserts pour la nuit !). Et dans tous les cas, on protège le fond de la couche par une feuille ou voile de protection, à jeter en cas de selles, et sinon à laver avec les couches pour être réutilisée plusieurs fois. A la place, on peut aussi mettre un voile polaire lavable qui garde les fesses au sec.

 

Comment choisir le bon modèle ?

Pour trouver le modèle qui convient le mieux à votre bébé, rien ne vous empêche d’acheter un exemplaire de différents modèles pour essayer, et d’étoffer ensuite votre stock en fonction de vos préférences. Il existe même des « packs découverte » ou des services de location. Parmi tous les modèles, les matières, et les formes, il en existe forcément qui s’adaptent à votre bébé. Consultez par exemple cette présentation de différentes marques et ce comparatif des matières.

Pour mes enfants, j’ai de simples couches + culottes que l’on m’avait conseillées en magasin (Mon petit Öko, Lyon). Pour mon aîné, j’avais choisi 15 couches en coton bio Popolini et 15 en coton et chanvre bio Lulu Nature (la moitié du stock acheté d’occasion), 3 culottes de protection à pressions Popolini Vento Bravo dans chaque taille (S, M et L) et 3 à velcros (taille unique Wonder Wraps), ainsi qu’une bonne trentaine d’inserts. Je trouve cet assortiment très fonctionnel. Comme chaque type a des avantages et des (petits) inconvénients, je m’y retrouve bien. Les Popolini par exemple sont plus volumineuses, plus longues à sécher mais aussi plus absorbantes et plus solides que les Lulu nature.

Pour mon 2e bébé, je les réutilise toutes et j’ai étoffé le stock avec 5 nouvelles So Bamboo à intérieur polaire tout doux (photo ci-dessous). Mais je trouve qu’elles s’abîment déjà un peu. A mon avis rien ne vaut le pur coton bio.

 

IMG_8212

 

Combien de couches faut-il ?

15 à 20 couches pour une lessive tous les 2 jours, 30 couches pour une lessive tous les 3 à 4 jours (sans sèche-linge). Pour les systèmes couches + culotte et TE2, comptez un insert par couche, et environ 5 culottes de protection par taille (on ne les lave pas à chaque fois). Les feuilles s’achètent par rouleaux de 100.

 

Comment les stocker ?

Un seau tout simple suffit. Il est préférable, afin d’éviter la macération, de les stocker sans couvercle. Si l’odeur (qui disparaît très vite) vous dérange et que vous n’avez pas de jardin ou de balcon où les entreposer, mettez un couvercle mais ne faites en aucun cas tremper les couches : en effet, le trempage favorise le développement des bactéries et des moisissures, et nuit aussi à la longévité des couches. Vous pouvez aussi les rincer ce qui diminuera l’odeur.

Pour vos sorties, il existe de petits sacs à couches imperméables qui se ferment par un lien élastique (et qui pourront vous servir ensuite pour les maillots de bain).

 

Comment les laver ?

Avant la première utilisation, il est conseillé de les faire tremper une nuit et de les laver 2 ou 3 fois pour optimiser l’absorption.

Ensuite les couches (et les feuilles non souillées) se lavent à 40 ou 60°, de préférence avec une lessive écologique et hypoallergénique. Il convient par ailleurs d'éviter les lessives trop glycérinées du type copeaux de savon de Marseille ainsi que les noix de lavage, qui auraient tendance à encrasser les couches. Pour la même raison, préférez les lessives en poudre. N’utilisez jamais d’assouplissant.

On peut ajouter de temps en temps quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans la lessive pour désinfecter, mais veillez à ce que les couches soient ensuite bien rincées. Les couches peuvent aussi être lavées à 40° avec le reste du linge après un simple rinçage en machine.

Pour pouvoir les utiliser longtemps, choisissez un essorage doux (800 tours maximum).  Evitez le sèche-linge pour les TE1 et les culottes de protection. L'idéal est bien sûr de les laisser sécher en plein air.

De temps en temps, si vous remarquez qu’elles absorbent moins, pensez à décrasser vos couches : pour cela certains recommandent les cristaux de soude (voir méthode à la fin de cet article), d’autres les déconseillent (voir autre méthode à la page 12 de ce guide).

 

 

Lingettes lavables et autres accessoires écologiques et vegans pour le change

 

IMG_1282Et parce que les autres accessoires du change contribuent aussi à la pollution (je suis effrayée de voir autour de moi des mamans utiliser serviette à langer jetable + lingettes ou cotons jetables + mouchoirs jetables en papier pour sécher + couches jetables !!), le complément idéal des couches lavables est bien sûr les lingettes lavables, à utiliser avec un peu d’eau ou de liniment oléo calcaire. Ecologiques et économiques, elles épargnent en plus au bébé les produits dangereux contenus dans les lingettes jetables classiques. Elles se lavent avec le reste du linge ou avec les couches. Les lingettes lavables sont également très pratiques pour le débarbouillage à table. Une fois bébé devenu grand, elles peuvent vous servir de lingettes démaquillantes.

J’ai essayé plusieurs modèles mais les plus pratiques et les plus solides sont incomparablement les Lulu Nature chanvre et coton bio 15 par 15cm. Je réutilise mon stock de 20 lingettes pour mon 2e bébé et elles sont toujours en parfait état. On peut aussi facilement les fabriquer soi-même comme le propose Antigone XXI.

 

 

Mon matériel pour le change : pour un simple pipi, j’utilise lingette lavable + eau (une bassine que j’apporte sur la table à langer), et pour un caca je commence par un ou deux cotons jetables avec de l’eau avant de finir par une lingette lavable. Quand je n’ai pas d’eau à portée de main j’utilise du liniment mais je ne suis pas une grande fan, je trouve que l’eau nettoie aussi bien voire mieux. Je sèche avec les petites serviettes carrées en coton Ikea certes non bio mais inusables. Ensuite j’applique éventuellement la crème pour le change Lavera (en cas de rougeurs et avant la nuit).

En sortie, il est toujours possible d’emporter lingette lavable + bouteille d’eau mais en général j’ai un paquet de lingettes jetables bio et biodégradables (j’adore les Natracare qui en plus sont veganes, il y a aussi les Naty qui ne sont pas testées sur animaux), et quand je n’en ai plus, des lingettes normales mais si possible sans phénoxyéthanol et autres produits dangereux.

 

Et pour transporter mon nécessaire pour le change, j'ai cousu une pochette à langer de dimensions plus grandes que celles que l'on trouve habituellement et en ajoutant des plis dans les coins des poches pour plus de volume de rangement, qui peut contenir une couche lavable, un gros paquet de lingettes et même une serviette à langer (ou simple lange) et un tube de crème.

IMG_1418   IMG_1411

 

 

Couches lavables : mes astuces pratiques

- Il peut être judicieux de laisser passer les premières semaines avant de se mettre aux couches lavables, le temps d’avoir trouvé une organisation. Souvent d’ailleurs, les couches lavables taille unique sont trop grandes pour un nouveau-né. Au bout d’un mois ou deux cela va mieux.

- Même si on prend vite l’habitude et le rythme au bout de quelques jours, si passer aux couches lavables vous parait insurmontable, vous pouvez très bien fonctionner en « mixte » entre lavables et jetables. C’est ce que je fais : si j’avais réussi à utiliser exclusivement les lavables (sauf en vacances) jusqu’aux 2 ans de mon aîné, on a dû faire des compromis pour le petit frère : lavables la journée au printemps et en été quand elles peuvent sécher sur le balcon, jetables écologiques en automne-hiver (elles ne séchaient pas dans l’appartement) et pendant les vacances, et Pampers la nuit (la seule marque qui ne fuit pas…). C’est déjà beaucoup de déchets d’évités !

- Il peut être intéressant de mélanger les modèles ou marques, ainsi l’alternance évite d’éventuelles irritations qui apparaîtraient peut-être à la longue avec un modèle unique (un élastique toujours au même endroit par exemple).

- Si l’humidité des lavables cause des rougeurs à votre bébé, je vous recommande l’excellente crème pour le change de Lavera (vegane) au zinc, qui prévient les irritations liées à l’humidité.

- Pour adoucir les couches : oubliez l’assouplissant qui les abîme. Si vos couches deviennent rêches et sèches au fil du temps (c’est surtout le cas de celles en chanvre), malaxez-les et frictionnez-les une fois qu’elles sont sèches, le tissu s’assouplit aussitôt. Il paraît que le sèche-linge les rend aussi toutes douces.

- De nombreuses crèches et nourrices refusent les couches lavables, mais il est tout de même possible de trouver des nourrices les acceptant (surtout quand elles auront vu comme les lavables sont faciles d’emploi) ; le site Nounou nature répertorie les nourrices acceptant les lavables.

- Si l’on peut en commander sur internet, le mieux reste de choisir ses couches en boutique ou lors de salons. Si vous habitez Paris, prenez contact avec la conseillère Aurélie Desjardins ou foncez à la boutique Apinapi, et à Lyon et à Grenoble je vous recommande Mon petit Öko.

- Les acheter d’occasion est aussi possible en vérifiant qu’elles soient en bon état. De nombreux parents revendent des couches qui ont à peine servi.

 Et vous, avez-vous aussi choisi les couches lavables? Quels sont vos modèles préférés, vos astuces etc?

Posté par sophieso à 09:58 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,



26 mai 2014

Boîtes à goûter du printemps

Ma recette d'energy balls accompagnée d'exemples de boîtes à goûter ayant eu pas mal de succès, je vous propose de nouveau quelques exemples de goûters de printemps.

La boîte à bento, avec ses compartiments, est un bon moyen de présenter agréablement un goûter varié et de rendre attrayants même des morceaux de légumes ou des galettes salées. Mon bébé est tout excité lorsqu'il aperçoit cette boîte, je dois la préparer en cachette... et mon grand se jette dessus dès qu'il l'aperçoit sous la poussette. Gourmands, nous, dans la famille?

Je privilégie bien sûr les fruits de saison mais je n'ai pas pu résister aux fraises bio, tout comme aux mangues et noix de cajou même si ce ne sont pas les produits les plus "locaux".

Une lectrice m'ayant demandé comment je faisais pour ne pas que les fruits s'oxydent, je dois dire que je prépare ma boîte juste avant le goûter, mais peut-être avez-vous des astuces pour les parents devant préparer leur boîte plusieurs heures à l'avance?

Et tout de suite, les exemples de goûters gourmands et variés:

pomme keimling classic gâteau pois chiches

Raisins secs, pomme, mélange Keimling classique, gâteau orange amandes pois chiches (mon gâteau préféré...)

 

poire concombre figue sandwich cacahuète

Poire, concombre, figue séchée, pain de mie fourré purée de cacahuète

 

cookies antigone, mangue séchée (4)

Cookies d'Antigone XXI, mangue séchée, dattes, banane

 

crackers sans gluten galette lentilles abricots secs mangue

Crackers sans gluten, galette de lentilles, abricots secs, mangue

 

IMG_1236

Noix de cajou, mangue séchée, biscuits épeautre et cacao (vegans, du commerce), fraises

Posté par sophieso à 10:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 mai 2014

Quels compléments alimentaires pour enfants et bébés végés?

C’est une question importante que se posent les parents végés soucieux de faire le mieux pour leurs enfants. Et comme il est généralement impossible de prendre conseil auprès des professionnels de santé sur ce sujet, voici la liste des compléments alimentaires nécessaires ou conseillés aux bébés et enfants végétariens et végétaliens. J'ai déjà parlé occasionnellement d'un complément ou d'un autre mais j'ai pensé que ce serait pratique d'avoir la liste dans un unique article.

Précision: Cette liste est le résultat de mes lectures et recherches mais ne remplace bien évidemment pas l'avis d'un professionnel de santé compétent dans le domaine.

 

IMG_1218

 

Seul complément obligatoire pour les végétaliens et recommandé pour les végétariens ayant un apport modéré en œufs et lait :

Vitamine B12 (voir cet article pour dosage et produits).

A donner en supplément dès que la part de lait maternel ou infantile diminue (à partir d’un an environ).

 

Une alimentation et un mode de vie équilibrés suffisent normalement à couvrir tous les autres besoins en vitamines et minéraux (voir documents dans les catégories "fiches infos santé" et "professionnels de santé" de ma colonne de liens). Cependant d’autres compléments peuvent être nécessaires:

 

Très fortement recommandée quelle que soit l’alimentation :

Vitamine D, extrêmement importante pour la croissance, le système immunitaire, et joue aussi un rôle contre la grippe, l’ostéoporose, et même le cancer… Les rayons du soleil n’étant pas suffisants en hiver dans nos pays pour une synthèse efficace de la vitamine D, 75% des Français seraient carencés et les adultes, végétariens ou non, devraient donc aussi en prendre d’octobre à mars. Pour plus d’infos voir cette fiche complète sur la vitamine D. Le lait maternel et le lait infantile certes enrichis en vitamine D n'en contiennent cependant pas assez, d'où l'intérêt de supplémenter les bébés dès la naissance.

Dosages : pour un adulte, 1500 à 4000 UI par jour, sachant qu’il n’y a pas de risque de surdosage (on conseille juste de ne pas dépasser 10 000 UI par jour sur une longue période). Pour un bébé ou enfant, 1000 UI suffisent.

Question produits, vous avez le choix entre:

- Uvestérol : vitamine D2, vegan, en pharmacie sans ordonnance. Mais j’ai arrêté de le donner car il contiendrait des composants toxiques.  

- Stérogyl gouttes : vitamine D2, vegan, en pharmacie sans ordonnance. Dans le numéro 103 d’Alternatives Végétariennes ou dans le Guide du végétarien débutant, Jérôme Bernard-Pellet recommande 4000 UI soit 10 gouttes de Stérogyl par jour pour les adultes en automne-hiver. Pour les bébés et enfants, 2 à 5 gouttes suffisent. Cependant la vitamine D2 peut être moins bien absorbée que la D3, plusieurs personnes de mon entourage se sont retrouvées carencées en vitamine D malgré une haute dose quotidienne de Stérogyl.

- ZymaD (D3 tirée de la laine de mouton), en pharmacie sans ordonnance: non vegan mais sans danger au niveau des ingrédients.

- Vitashine (D3 vegane ! la meilleure solution) : à commander sur internet, existe en spray de 1000 UI et en comprimées de 1000 et 2500 UI.

A savoir: la Veg1 contient de la vitamine D mais en quantité très insuffisante et ne dispense donc pas d'une supplémentation au moins en hiver.

 

Recommandés pour les végétariens et végétaliens :

EPA-DHA : si une consommation d'huiles riches en ALA peut suffire à couvrir les besoins en omega 3, un apport direct en acides gras à longue chaîne est toutefois recommandé dans l’enfance, voir mon article sur le sujet.

Iode : pour les bébés, le lait infantile est enrichi en iode et le lait maternel en contient à condition que la mère n'en manque pas. Dès que la diversification est bien mise en place et que l'apport en lait diminue, s’assurer d’un apport suffisant en iode, par les algues ou le sel iodé. Ici comme on consomme peu d’algues et de sel iodé, je donne tous les deux jours à mon fils aîné un demi comprimé de Veg1 qui contient de l’iode. Attention aussi au surdosage: pour plus d'informations sur les besoins en iode consultez cette fiche.

 

Optionnel, peut être utile ponctuellement si les enfants ne mangent pas assez équilibré :

Zinc, fer, multivitamines (il en existe des veganes comme celles-ci ou celles-là)... Pour le fer en particulier, mieux vaut faire d’abord une prise de sang si vous soupçonnez une carence. Proposer quotidiennement des aliments riches en fer suffit normalement à couvrir les besoins.

Evidemment, je n’évoque pas le calcium mais il faut s’assurer d’une source fiable : après arrêt du lait maternel ou infantile, les laits et yaourts végétaux enrichis sont bien pratiques en plus des aliments riches en calcium. Voir mon article sur le calcium pour plus de précisions.

Quant au fluor extrêmement controversé, j’ai choisi de ne pas en donner, mais j’utilise un dentifrice pour enfants au fluor à partir de 2 ans (dès qu’ils ne risquent plus de l’avaler).

 

 IMG_1219

 

Personnellement, je donne donc à mes enfants d’un et quatre ans :

- Tous les jours : vitamine B12. Pour mon aîné j’alterne un jour sur deux entre un demi comprimé de Méthylcobalamine (B12) et un demi comprimé de Veg 1 qui contient aussi iode et sélénium entre autres. Le petit frère de 15 mois a de temps en temps un demi comprimé de méthylcobalamine écrasé et je commencerai à lui donner un demi comprimé de Veg1 tous les 2 jours vers 18 mois, quand il boira moins de lait infantile.

- Presque tous les jours jusqu’à 2 ou 3 ans, puis quotidiennement en automne-hiver : Vitamine D (5 gouttes de ZymaD, je finis mes stocks puis je passerai au Vitashine en spray)

- 2 fois par semaine environ : 1 gélule d’Opti 3 (EPA-DHA)

- Occasionnellement pour l’aîné (depuis qu’il n’a plus de lait infantile) : un demi comprimé de zinc (soit 2,5 mg) et vitamine C à croquer. Inutile sans doute mais cela me rassure quand je n’arrive pas à lui faire manger sésame, pain complet ou autres aliments riches en zinc.

 A 3 ans, une prise de sang de contrôle nous avait confirmé que ses taux de calcium, fer, zinc et nombreuses vitamines étaient parfaits. Je continue donc ainsi.

 

Et nous adultes, nous prenons :

- Quotidiennement de la B12 (on alterne aussi entre Veg1 et Jarrow)

- Quotidiennement en hiver de la vitamine D (Vitashine 2500 UI)

- Une fois par semaine ou moins, deux gélules d’Opti 3 (quand on y pense)

- Occasionnellement du zinc, de la vitamine C, du magnésium (en période de stress)

- Une fois par an environ : cure d’un mois de spiruline, chlorella, ou multivitamines

 

Sans doute n’aurions-nous vraiment besoin que des deux premières mais je pars du principe que même dans une alimentation bio et très équilibrée, certains nutriments peuvent faire défaut (à cause du mode de culture et de transport, à cause du stress etc) donc je préfère prévenir que guérir ! Je faisais d’ailleurs la même chose avant d’être vegane.

 

Et vous, quels compléments avez-vous choisi de donner à vos enfants ?

Posté par sophieso à 13:43 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 mai 2014

Gâteau d'anniversaire à 3 étages (vegan, sans gluten)

Ce weekend nous avons fêté l'anniversaire de mon fils aîné. Après le gâteau train et le gâteau avion, cette année j'avais envie de me lancer dans un imposant gâteau à étages. C'est qu'on n'a pas tous les jours 4 ans!

Les contraintes: pas le temps de faire des essais, et sans gluten. J'ai donc simplement adapté la recette de gâteau au yaourt que j'avais déjà utilisée, mais toute autre recette de gâteau "nature" convient aussi. Et pour la décoration, j'ai laissé libre cours à mon imagination.

Le résultat: un beau gâteau coloré, un peu compact (sans doute parce que sans gluten et fait la veille) mais qui a ravi mon fils et ses invités!

 

IMG_1513

Pour un gâteau à 3 étages, j'ai adapté la recette de gâteau au yaourt que j'avais déjà donnée ici et doublé les quantités, ce qui donne:  

 

Pour le gâteau:

- 2 tasses de yaourt de soja

- 1 tasse 1/2 de lait végétal

- 1 tasse 1/2 d'huile (tournesol)

- 6 tasses de farine (sans gluten: 2 de riz, 1 de sarrasin, 1 de maïs, 2 de fécule de maïs ou pomme de terre, 1 càc de gomme de guar)

- 1 tasse 1/2 de sucre de canne

- 1 sachet 1/2 de levure chimique

- 1 càc de bicarbonate et quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre

- 200 g environ de compote de pomme

- 1 tube d'arome vanille

Pour réaliser le gâteau à étages, il vous faut 3 moules de diamètres différents (n'en ayant qu'un grand et un moyen, j'ai utilisé en plus un petit cercle à pâtisserie posé au fond d'un moule).

Note: comme "tasse" j'ai utilisé cette fois une "cup" américaine soit le volume correspondant à 250 ml d'eau. Si vous n'avez pas de "cup", mettez 250 ml d'eau dans une tasse, repérez le niveau et remplissez à chaque fois la tasse jusque-là. Comme la cup fait deux fois le pot de yaourt doseur habituel et qu'en plus j'ai doublé les quantités, ne soyez pas surpris par la grosse quantité de pâte.

 

Pour la décoration:

- 350 g de chocolat (ici 50 g de chocolat noir et 300 g de chocolat au lait vegan)

- une cuillère à soupe d'huile de coco

- une pincée de vanille

- un demi paquet de paillettes colorées (ici de la marque Biovegan, trouvé en magasin bio)

- Chantilly vegane (la même que celle-ci mais au soja)

- bonbons vegans (ici nounours vegans achetés à la pharmacie)

 

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C. Mélanger d'abord tous les ingrédients secs (farine, sucre, levure, bicarbonate), puis ajouter tout en fouettant les ingrédients humides (yaourt, lait, huile, compote, vanille, citron). Bien mélanger jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène. Ajouter un peu de lait si nécessaire.

Répartir la pâte dans les 3 moules et/ou dans le cercle à pâtisserie.

Enfournez pour une durée de 25 minutes environ. Le petit gâteau sera sans doute cuit avant les autres. Pour savoir si le gâteau est cuit, piquer un couteau, il doit ressortir sec. 

 

IMG_1485

Montage et décoration:

Attendre que les gâteaux aient complètement refroidi. Si le dessus est un peu bombé, le couper afin que les gâteaux soient bien plats. Les retourner et les poser chacun sur une assiette.

Faire fondre le chocolat au bain-marie avec l'huile de coco et la pincée de vanille. Le laisser refroidir un peu pour qu'il soit moins liquide tout en étant encore fluide. Avec une cuillère à soupe ou une spatule, recouvrir chaque gâteau de chocolat en prenant soin de vous arrêter quelques millimètres avant le bord afin que le chocolat ne coule pas. Réserver quelques cuillères de chocolat pour coller les bonbons plus tard.

Laisser refroidir le nappage de chocolat jusqu'à ce qu'il commence à figer. C'est le moment d'empiler délicatement les étages. Si le nappage est déjà sec, réchauffer le chocolat restant et rajouter une petite cuillère sous l'étage pour coller.

Avec le reste de chocolat fondu, coller maintenant les nounours: derrière chaque bonbon, déposer une grosse goutte de chocolat et fixer le bonbon sur la tranche du gâteau. Procéder ainsi pour les 3 étages. S'il fait chaud, garder éventuellement le gâteau au frigo et le sortir une heure avant la fête.

Juste avant de servir, déposer de la Chantilly tout autour de chaque étage, et parsemer de paillettes colorées.

 

IMG_1507

Et cette année pour la première fois, nous avons fait une cérémonie d'anniversaire façon Montessori: le principe est de faire comprendre aux enfants qu'une année correspond à un tour de la terre autour du soleil, et de rappeler les différentes étapes de leur vie année par année, tout en montrant des photos. Plus de détails dans cet article. J'ai trouvé ce moment émouvant et plein de sens!

 

Posté par sophieso à 11:57 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 mai 2014

Petite purée chou rave tofu

chou rave pomme de terre tofuComme mon mini vegan n'est bientôt plus un bébé, voici sans doute la dernière "recette bébé" que je vous propose. Un petit pot très doux et équilibré où se mêlent chou rave et tofu. Idéal pour introduire le tofu à partir de 8 mois.

Ingrédients pour 2 à 3 petits pots:

- un chou rave (ou tout autre légume)

- deux pommes de terre

- quelques cubes de tofu

Préparation:

- Pour une version "purée lisse": faire cuire les légumes puis les mixer avec le tofu.

- Pour une version avec morceaux: faire cuire les légumes, garder un peu d'eau de cuisson à part.  Ecraser les légumes, mixer le tofu avec un peu de jus de cuisson et mélanger le tout.

Servir avec une cuillère à café d'huile de colza.

Posté par sophieso à 21:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2014

Sandales sans cuir pour l'été

A Berlin, la semaine dernière on se serait presque cru en été... Les "Wasserspielplätze" étaient déjà pleines de bébés et d'enfants à moitié nus pataugeant avec délice dans l'eau. Il faut dire qu'en Allemagne, on n'hésite pas à mettre les enfants dehors par tous les temps et à les déshabiller au moindre rayon de soleil. Parfait pour faire le plein de vitamine D!

IMG_1132

Mon baby de 14 mois tout heureux à la Wasserspielplatz (aire de jeux d'eau)

 

Même si le temps s'est rafraîchi, on est déjà en mai et c'est le moment de vous parler des sandales sans cuir que j'ai choisies pour cet été. A part la première paire de chaussures qui doit être extrêmement souple pour apprendre à marcher et que j'ai été obligée de choisir en cuir (les chaussettes antidérapantes ou chaussons en toile ne suffisant pas pour l'extérieur), je n'achète ensuite à mes enfants que des modèles vegans. 

Cet été, pour mon grand de presque 4 ans, ce sont les sandales Arpenaz de Décathlon dont je vous avais déjà parlé l'an dernier (qui ont juste l'air d'avoir changé de nom). Il commence tout juste à les mettre donc je ne peux pas encore dire si elles sont solides mais elles sont en tout cas très légères et apparemment confortables. Pratiques avec 2 velcros sur le dessus. Du 24 au 37, elle coûtent seulement 9,95 euros.

Et pour le petit frère, j'ai trouvé des sandales sans cuir en pointure 20 dans un grand magasin à Prague, pour l'équivalent de 20 euros. A velcros également et fermées sur le devant pour protéger les petits orteils. Même si vous ne trouvez pas la même marque (Skippy, comme le gourou de la secte des Inconnus^^!), il doit exister l'équivalent dans les grandes enseignes pas chères. Sans doute ne seront elle pas inusables, mais je pense qu'elles suffiront, surtout qu'il faudra peut-être racheter la pointure au-dessus avant la fin de l'été.

IMG_1150   IMG_1240

Et vous, quelles sandales avez-vous choisies pour vos enfants? N'hésitez pas à partager ici vos bons plans pour les autres parents!

Posté par sophieso à 10:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »